Navigation – Plan du site

Jean-Loup Lemaître et Françoise Vielliard (éds.), Portraits de troubadours. Initiales des chansonniers provençaux I et K

Silvère Menegaldo
Référence(s) :

Portraits de troubadours. Initiales des chansonniers provençaux I et K, publiées par Jean-Loup Lemaître et Françoise Vielliard avec la collaboration de Marie-Thérèse Gousset, Marie-Pierre Laffitte & Philippe Palasi, Ussel, Musée du pays d’Ussel–Centre Trobar (« Mémoires et documents sur le Bas-Limousin », XXVI), 2006, lxxxviii + 198 p.

ISBN 2-903920-35-4

Texte intégral

1C’est un fort bel ouvrage que nous proposent ici J.-L. Lemaître et F. Vielliard, avec la collaboration de M.-T. Gousset et M.-P. Laffitte ; un ouvrage à lire, et à contempler surtout, puisqu’il offre aux regards 170 « portraits de troubadours » reproduits pleine page sur fort papier crème et en couleurs, soit en fait les 170 initiales historiées – agrandies environ quatre fois, ce qui permet de profiter de tous leurs détails – recelant la représentation en pied ou à cheval d’un troubadour tirées des chansonniers I et K, deux manuscrits très proches probablement issus du même atelier vénète à la fin du XIIIe siècle, et parmi ceux qui renferment le plus grande nombre de ces représentations, à côté des chansonniers A (44 lettres historiées, auxquelles il est prévu de consacrer un autre volume), M et C.

2Avant d’en venir aux « portraits » en eux-mêmes, dont la reproduction est d’une qualité remarquable, une série d’exposés introductifs permet de bien situer cette production picturale dans son contexte : le lecteur bénéficie ainsi d’une présentation du projet éditorial (J.-L. Lemaître), des deux chansonniers dans leur contexte littéraire (F. Vielliard), d’une notice codicologique pour chaque manuscrit (M.-P. Laffitte), d’une analyse iconographique suivie d’un tableau synoptique de tous les « portraits » (M.-T. Gousset), enfin d’un développement explicitant les principes de distribution des planches, en l’occurrence par régions d’origine des troubadours, suivant l’ordre autrefois adopté par J. Boutière et A.-H. Schutz dans leur édition des vidas – ce qui se justifie évidemment étant donné le lien étroit qui relie dans ce contexte représentation picturale et texte biographique. Une bibliographie (à laquelle on peut tout de même reprocher l’oubli de quelques références : par exemple M.L. Meneghetti, Il pubblico dei trovatori. La ricezione della poesia cortese fino al XIV secolo, Turin, Einaudi, 19922 ; M. de Riquer, Vidas y retratos de trovadores. Textos y miniaturas del siglo 13, chansonniers I & K, Barcelone, Galaxia Gutenberg/Circulo de Lectores, 1995 ; G. Noto, Il giullare e il trovatore nelle liriche e nelle « biografie » provenzali, Alessandria, dell’Orso, 1998) et plusieurs index complètent l’ouvrage, qui offre en somme l’exemple d’une belle réussite éditoriale ; on attend donc avec impatience la parution du second volume annoncé, consacré au chansonnier A.

Pour citer cet article

Référence électronique

Silvère Menegaldo, « Jean-Loup Lemaître et Françoise Vielliard (éds.), Portraits de troubadours. Initiales des chansonniers provençaux I et K », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2006, mis en ligne le 17 septembre 2008, consulté le 27 mai 2017. URL : http://crm.revues.org/6922

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org