Navigation – Plan du site

Catherine Bel, Pascale Dumont, Frank Willaert (dir.), “Contez me tout”. Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Herman Braet

Silvère Menegaldo
Référence(s) :

“Contez me tout”. Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Herman Braet, réunis par Catherine Bel, Pascale Dumont et Frank Willaert, Louvain, Peeters (« La république des lettres », 28), 2006, 967 p.

ISBN (Leuven) 90-429-1718-0

Texte intégral

1Ce copieux volume de presque mille pages rassemble en l’honneur d’Herman Braet 63 contributions en français ou en anglais exclusivement (quoiqu’elles proviennent des quatre coins de l’Europe, et au-delà), classées en cinq sections : 1) « Littérature médiévale » (française, pour l’essentielle), section la plus fournie de toutes, où sont étudiés le théâtre (et notamment le Jeu de saint Nicolas, à deux reprises, mais aussi le Jeu de Robin et Marion, le « boire et manger dans le théâtre religieux des XIIIe et XIVe siècles » et le Jeu de Narcisse), des textes narratifs (Guillaume d’Angleterre, Jehan de Saintré, les lais anonymes, le II Mir 21 de Gautier de Coinci, le Perlesvaus, le Roman de Renart, Le Charroi de Nîmes, le Dit du prunier, l’Histoire d’Erec en prose, le Roman de Tristan de Beroul, Ipomedon et le Lai d’Ignauré… et le Tristan en prose, qui se distingue avec trois études à lui consacrées), lyriques (Thibaut de Champagne, la chanson à la fin du Moyen Âge, le huitain CXI du Testament de Villon), didactiques et allégoriques (l’Ovide moralisé, l’Aurora de Pierre Riga, Pétrarque et Guillaume de Machaut, Li Livres estrais de philosophie et de moralité d’Alart de Cambrai, Christine de Pizan…) ; 2) « Iconographie et histoire médiévales », où il est question d’une princesse polonaise mal mariée, des « représentations de Khoubilai Khan dans la peinture chinoise », des femmes au tournoi, d’un « iconème » tristanien (le bain et l’épée ébréchée) ou encore de l’enluminure d’un ms. du Roman de la Rose ; 3) la section suivante se partage entre éditions de textes (un inédit anglo-normand, Le tens joyus est venu ; le poème vaudois Lo despreczi del mont), études de langue (le verbe donoier, le « complémenteur des complétives enchâssées », « le genre en ancien français », l’adverbe non) et codicologiques, sans compter un développement sur le si problématique vers 12 du Chevalier de la charrette ; 4) « Littérature et philologie occitanes », section où l’on croise les noms notamment de Gui d’Ussel, Guillaume IX (deux contributions) et Raimon Vidal de Besalu ; 5) enfin dans la section « Littérature médiévale : continuité et postérité » sont abordés des sujets aussi variés que le topos du livre mis au tombeau, les Fables de La Fontaine ou les rapports entre Fatrassiers et Surréalistes.

Pour citer cet article

Référence électronique

Silvère Menegaldo, « Catherine Bel, Pascale Dumont, Frank Willaert (dir.), “Contez me tout”. Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Herman Braet », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2006, mis en ligne le 17 septembre 2008, consulté le 27 mai 2017. URL : http://crm.revues.org/6832

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org