Navigation – Plan du site

Dominique Stutzmann, Piotr Tylus,Les Manuscrits médiévaux français et occitans de la Preussische Staatsbibliothek et de la Staatsbibliothek zu Berlin–Preussischer Kulturbesitz

Laurent Brun
Référence(s) :

Dominique Stutzmann, Piotr Tylus,Les Manuscrits médiévaux français et occitans de la Preussische Staatsbibliothek et de la Staatsbibliothek zu Berlin–Preussischer Kulturbesitz, Wiesbaden, Harrassowitz, 2007, 359p.

ISBN 978-3-447-05467-6.

Texte intégral

1Les manuscrits français et occitans qui, au début du vingtième siècle, étaient conservés dans ce qui s’appelait alors la Königliche Bibliothek de Berlin n’avaient plus fait l’objet d’un inventaire systématique depuis le Kurzes Verzeichnis der romanischen Handschriften de S. Lemm (quatrième tome des Mitteilungen aus der Königlichen Bibliothek, Berlin, Weidmann, 1918). En raison de l’extrême sécheresse de cet inventaire ainsi que des bouleversements qu’a connus la bibliothèque lors de la Seconde Guerre mondiale, il était impératif de fournir aux chercheurs un nouveau catalogue qui décrive la collection de façon rigoureuse et détaillée.

2Dans leur introduction, les auteurs du catalogue décrivent d’abord le contexte historique troublé à cause duquel une partie des collections s’est finalement retrouvée à la Bibliothèque Jagellonne de Cracovie. En effet, à partir de 1943, les Allemands avaient mis une partie de la bibliothèque à l’abri sur le territoire polonais, à savoir dans le château de Książ (en allemand, Fürstenstein), en Silésie, ainsi que dans l’abbaye de Krzeszów (en allemand, Grüssau). De fait, sur les 90 manuscrits qui font partie de ce catalogue, 27 sont aujourd’hui conservés à Cracovie tandis que 63 sont retournés à Berlin. Parmi tous ces manuscrits, tous ne sont pas cependant issus de la bibliothèque d’avant-guerre ; quelques-uns ont en effet été acquis jusqu’au début des années 1990 et sont aujourd’hui classés dans le fonds Hdschr. (Handschriften). Comme les auteurs du recueil le rappellent, malgré son volume restreint, la collection de manuscrits français et occitans de Berlin et Cracovie se distingue par la diversité des textes et des genres qui la composent ainsi que par plusieurs unica.

3Cependant, en plus des manuscrits répertoriés dans le catalogue, six autres appartenaient autrefois au fonds berlinois mais l’ont quitté à la suite de leur mise en sûreté lors de la Seconde Guerre mondiale. Parmi ceux-ci, deux sont encore conservés :

4– Ms. gall. fol. 177. Ce manuscrit du XVe siècle, qui contient l’Instruction d’ung jeune prince de « Bertrand de Bearn, bastart de Comynges » ainsi que Le Chevalier deliberé d’Olivier de la Marche, est devenu la propriété de la Société des assureurs français, qui l’a placé en dépôt à la Bibliothèque nationale de France.

5– le Ms. gall. oct. 28 a été acquis par la Bibliothèque de l’Université de Lund (Suède) et est conservé sous la cote Medeltidshandskrift 53. Pour une description détaillée de ce recueil de textes religieux, voir E. Bechmann, « Drei Dits de l’ame aus der Handschrift Ms. Gall. Oct. 28 der Königlichen Bibliothek zu Berlin », Zeitschrift für romanische Philologie, 13 (1889), p. 35-84.

6Les quatre autres ont disparu apparemment sans laisser de trace :

7– Ms. gall. fol. 154. Généalogie de la maison de Croÿ, avec plusieurs armes peintes, XVIe siècle (Lemm 1918, p. 9).

8– Ms. gall. oct. 26. Boèce, La Consolation de Philosophie dans la traduction de Jean de Meun, avec glose, 232 feuillets de parchemin, XVe siècle (Lemm 1918, p. 24).

9– Ms. gall. oct. 30. Disticha Catonis, texte latin en rouge avec, en vert, le Cato Novus ainsi qu’une paraphrase en occitan, fragment de 8 feuillets, XIIIe siècle (Lemm 1918, p. 24). Édité par Rudolf Tobler, Die altprovenzalische Version der Disticha Catonis, Berlin, Ebering, 1897 (le ms. est décrit aux p. 5-9).

10– Ms. lat. oct. 264. Recueils de textes théologiques comprenant, entre autres, deux textes publiés par K. Christ : « Le Livre du paumier, ein Beitrag zur Kenntnis der altfranzösischen Mystik », Mittelalterliche Handschriften [...]. Festgabe zum 60. Geburtstage von Hermann Degering, Leipzig, Hiersemann, 1926, p. 57-81 ; et « La regle des fins amans », Philologische Studien aus dem Romanisch-Germanischen Kulturkreise. Karl Voretzsch zum 60. Geburtstage [...], Halle, Niemeyer, 1927, p. 173-213 (non recensé par Lemm 1918).

11Les auteurs ont fait le choix de ne pas décrire ces six manuscrits, ce qui est tout de même regrettable, en particulier en ce qui concerne ceux de Paris et de Lund, qui sont accessibles au public et qui mériteraient d’être mieux connus. La raison de leur exclusion par les auteurs est cependant assez étrange : « Ces derniers [les manuscrits de Paris et Lund] n’ont pas été retenus dans le catalogue, dont l’ambition est de mettre à la disposition des chercheurs du matériau neuf et exploitable ». Nous nous demandons en effet ce qu’entendent les auteurs par « matériau neuf et exploitable » et, surtout, ce qui disqualifie ces deux manuscrits à cet égard.

12Suivant les normes allemandes de catalogage émises par l’Unterausschuß für Handschfriftenkatalogisierung de la Deutsche Forschungsgemeinschaft, les auteurs consacrent à chaque manuscrit une notice extrêmement précise et détaillée de tous les aspects possibles (description matérielle, décoration, reliure, histoire et contenu). On notera plus particulièrement le grand soin apporté à la description des textes, où non seulement l’on cite incipit et explicit mais où l’on indique également la relation de ce témoin à l’égard des manuscrits et éditions existants, en fournissant, en plus, toutes les références bibliographiques nécessaires. Cette attention est d’autant plus méritoire qu’elle s’applique autant aux textes français et occitans qu’aux textes latins.

13À la riche bibliographie que fournit le catalogue, il faut également ajouter plusieurs articles récemment publiés par les auteurs, qui approfondissent et complètent leur analyse des manuscrits de Berlin et de Cracovie ; voir notamment les publications de Piotr Tylus : « Un nouveau manuscrit d’un Miroir du monde », Romance Philology, 58 (2004), p. 99-107 ; « La Mort du comte de Saint-Pol : un poème inédit de la fin du XVe siècle », Romance Philology, 59 (2005), p. 129-135 ; « The Jagiellonian Library’s collection of French manuscripts », Polish Libraries Today, 6 (2005), p. 24-29 ; « Le Jeu sur l’Anticlaudien et la Formula Honestae Vitae dans un manuscrit inconnu du XVe siècle », Cultura neolatina, 65 (2005), p. 287-296 ; « Quelques nouveaux manuscrits français religieux et didactiques dans la collection ‘berlinoise’ à la Bibliotheque Jagellone », Contez me tout. Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Herman Braet, éd. C. Bel, P. Dumont et F. Willaert, Louvain, Peeters, 2006, p. 783-795 ; « Fragment d’une compilation de textes religieux et didactiques », Romanica Cracoviensia, 6 (2006), p. 115-135.

14Enfin, même s’il est d’une richesse et d’une précision incontestables, l’index aurait mérité d’être quelque peu simplifié pour éviter une surabondance de renvois : par exemple, sous « Jacobus de Voragine, Legenda aurea », on trouve un renvoi à « supplément : Voir Fêtes nouvelles » ; sous « Fêtes nouvelles », un renvoi à « Jésus-Christ, Eucharistie » ; lorsqu’on regarde sous « Jésus-Christ », on nous renvoie encore une fois ailleurs, cette fois vers « Hagiographiques (textes) » et « Prières », entrées sous lesquelles, en plus, il faut chercher non pas sous « Jésus-Christ » mais sous « Christ ». Bref, l’index aurait gagné à un peu plus de clarté, quitte à y insérer quelques répétitions qui en aurait allégé la consultation. Celle-ci nous était déjà rendue difficile par un défaut de fabrication qui, nous l’espérons, n’affectait que l’exemplaire qui nous a été fourni, les pages 337 à 344 s’y trouvant répétées et reliées dans le désordre.

Pour citer cet article

Référence électronique

Laurent Brun, « Dominique Stutzmann, Piotr Tylus,Les Manuscrits médiévaux français et occitans de la Preussische Staatsbibliothek et de la Staatsbibliothek zu Berlin–Preussischer Kulturbesitz », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2007, mis en ligne le 14 juillet 2008, consulté le 27 mars 2017. URL : http://crm.revues.org/6523

Haut de page

Auteur

Laurent Brun

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org