Navigation – Plan du site

Lectures françaises de la fin du Moyen Âge. Petite anthologie commentée de succès littéraires, sous la direction de Frédéric Duval

Bernard Ribémont
Référence(s) :

Lectures françaises de la fin du Moyen Âge. Petite anthologie commentée de succès littéraires. sous la direction de Frédéric Duval, Genève, Droz (Textes littéraires français), 2007, 480 p.
ISBN 978-2-600-01097-9

Texte intégral

1Heureuse initiative que celle de Frédéric Duval, qui propose ici une anthologie de textes appartenant à différentes traditions qui ont marqué l’écriture de la fin du Moyen Âge. Le point de départ de ce projet est tout à fait intéressant et pose en outre un problème de fond quant à l’enseignement universitaire des textes médiévaux. F.D. constate en effet que beaucoup de textes étudiés à l’Université, certes canonisés par la critique – surtout la critique positiviste du XIXe siècle –, nous sont parvenus dans bien peu de manuscrits, ce qui laisse augurer qu’ils n’eurent que très peu de succès ou furent réservés à une élite parmi l’élite. Si l’on se fie par contre à la tradition manuscrite, en tant que reflet – certes imparfait, mais statistiquement raisonnable – de la diffusion d’un texte, la question « que lisait-on à la fin du Moyen Âge (période ici privilégiée) ? » se pose avec acuité. F.D. décide ici de battre en brèche un certain nombre de traditions, on aurait même envie de dire de facilités et une évidente inertie, avec un regard vers d’autres textes que ceux qui sont généralement retenus par l’académisme ; textes diffusés dans de très nombreux manuscrits, textes glosés (je pense aux marginalia des encyclopédies), textes structurant donc la culture des lettrés médiévaux. L’ouvrage est organisé en cinq parties : lectures religieuses, morales, scientifiques, historiques, de fiction. F.D. n’a bien évidemment pas la prétention de se contenter de mettre un ‘pavé dans la mare’ et de tomber ainsi dans un excès qui serait préjudiciable à la mise au point qui ne se cache pas derrière cette anthologie ; place est faite à des extraits de textes fort étudiés dans la médiévistique et qui, effectivement, eurent grand succès : Roman de la Rose, Chroniques de Froissart, Lancelot et Tristan en prose, Renaut de Montauban, etc. Mais la plus large place est faite à tous ces textes que l’on cite, auquel on se réfère souvent (et souvent sans les avoir vraiment lus – je pense à une certaine mode récente de la référence aux sciences chez quelques critiques d’histoire littéraire), mais que l’on se garde d’étudier et surtout de faire étudier. Chaque ensemble d’extraits est précédé d’une présentation synthétique et d’éléments de bibliographie, en général limités à des références récentes. De façon identique, chaque extrait est lui-même présenté. Pour les encyclopédies, F.D a privilégié celles qui ont été directement composées en français, l’Image du monde de Gossuin, le Livre dou Tresor (pour lequel, à juste titre, F.D utilise le ms. BNF fr 1110 corrigé par les variantes de Carmody), Sydrac. Je regrette qu’un extrait de la traduction de Jean Corbechon du De proprietatibus rerum ne figure pas ici, alors que l’ouvrage est mentionné dans la présentation. Si nous avons 35 manuscrits de cette traduction, sa source latine fut un immense succès (plus de 220 manuscrits) jusqu’au XVIIe siècle. De plus l’ouvrage de Corbechon est une commande du roi Charles V, preuve de son importance, au moins dans la politique royale de la fin du XIVe siècle. J’exprimerai également un autre regret, qui est l’absence de quelques extraits de textes à caractère juridique et politique, tels le Songe du Vergier (une vingtaine de manuscrits). Simple petit regret, mais il y en a toujours, surtout à propos d’une anthologie. Souhaitons que cette initiative soit couronnée de succès, entraîne d’autres anthologies de ce type de textes et, dans la perspective pédagogique, d’extraits avec traduction en français moderne.

Pour citer cet article

Référence électronique

Bernard Ribémont, « Lectures françaises de la fin du Moyen Âge. Petite anthologie commentée de succès littéraires, sous la direction de Frédéric Duval », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2007, mis en ligne le 26 juin 2008, consulté le 29 mai 2017. URL : http://crm.revues.org/2694

Haut de page

Auteur

Bernard Ribémont

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org