Navigation – Plan du site

François Chausson et Hervé Inglebert (éds.), Costume et société dans l’Antiquité et le haut Moyen Âge

Silvère Menegaldo
Référence(s) :

Costume et société dans l’Antiquité et le haut Moyen Âge, textes réunis par François Chausson et Hervé Inglebert, Paris, Picard (« Textes, images et monuments de l'Antiquité au haut Moyen Âge »), 2003, 168 p., ill.
ISBN 2-7084-0710-4

Texte intégral

1Dans la partie grecque de l’ouvrage, c’est l’article de V. Jeammet qui nous a semblé à la fois le plus clair et le plus riche, soulignant bien, à partir de l’étude des figurines en terre cuite, que la relative indifférenciation du costume grec, que l’on peut voir comme la manifestation d’un certain idéal démocratique, suppose en fait des formes subtiles de caractérisation sociale, liées notamment à la qualité des étoffes et à la richesse de leur décor, et qui vont s’accroissant à l’époque hellénistique. Quant aux deux autres études de C. Zaitoun et d’Y. Morizot (qui évoque notamment la question du deuil), elles mettent plutôt l’accent sur la dimension rituelle et religieuse du costume.

2La Rome républicaine et impériale est plus rapidement abordée à travers deux contributions (E. Deniaux et C. Salles), l’une s’intéressant à la toga candida dans les élections sous la République, et l’autre, au moyen d’une fine analyse lexicologique, à l’utilisation du costume que font les poètes élégiaques et satiriques latins pour camper et caractériser un personnage.

3Les huit études suivantes, couvrant l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge, intéresseront plus directement le médiéviste. Tandis qu’A. Molinier-Arbo étudie la portée morale du discours sur le costume dans l’Histoire d’Auguste, qu’E. Wolff s’attache à la symbolique des vêtements portés par Philosophie dans La Consolation de Philosophie de Boèce et de Jupiter dans Les Noces de Mercure et de Philologie de Martianus Capella, et que V. Malineau propose une fort intéressante étude sur le costume de théâtre (plus précisément, des acteurs de mime et des danseurs de pantomime, qui ont connu un grand succès à la fin de l’Antiquité), la part belle est faite bien sûr à la place du costume dans le monde chrétien, à travers l’étude des textes patristiques et hagiographiques (études de R. Delmaire et de S. Labarre, cette dernière portant spécifiquement sur La Vie de saint Martin de Sulpice Sévère) ou du vêtement liturgique des évêques au IXe siècle, ces ultimes contributions mettant bien en évidence la façon dont la société chrétienne encore en construction s’appuie sur les données antiques tout en cherchant à s’en démarquer.

Annexe

Comme son titre l’indique, l’objet de ce recueil d’études n’est pas de se limiter à une approche purement descriptive et archéologique du costume, mais d’envisager les différentes modalités de la vêture dans leur portée idéologique, non seulement sociale, mais aussi religieuse, politique, ou encore symbolique. Pour ce faire, conjointement ou séparément selon les contributions, l’éventail des sources offert à l’examen est très large, qui va des données archéologiques aux textes littéraires en passant par toutes sortes de représentations figurées, et à cet égard on regrettera peut-être une certaine hétérogénéité dans le recueil, où la cohabitation apparaît parfois difficile entre études purement littéraires et purement archéologiques – ces dernières ne faisant pas toujours l’effort de se rendre accessibles au non spécialiste. Néanmoins, à défaut d’une parfaite cohérence, l’ampleur du spectre chronologique parcouru, qui conduit le lecteur de la Grèce égéenne à la France carolingienne, permet de mesurer aussi bien les nombreuses différences qui se marquent d’une société ancienne à l’autre que de remarquables continuités, notamment de la Rome impériale au Moyen Âge carolingien.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Silvère Menegaldo, « François Chausson et Hervé Inglebert (éds.), Costume et société dans l’Antiquité et le haut Moyen Âge », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2003, mis en ligne le 09 juillet 2008, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://crm.revues.org/213

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org