Navigation – Plan du site
Christine de Pizan's Livre du chemin de lonc estude. At The Crossroads Of Medieval Travel Writing And Political Allegory

“Je n’en quier faire nouvel livre”

The Chemin de lonc estude and Jean de Mandeville’s Merveilles du monde
Thelma Fenster
p. 103-116

Résumés

Le Livre des merveilles du monde de Jean Mandeville figurait parmi les livres les plus populaires de l’ère médiévale en Europe. Christine de Pizan commence son Chemin de lonc estude en s’inspirant de la description de la Terre Sainte de Mandeville, mais, beaucoup moins optimiste que lui, elle ne veut pas continuer à suivre sa géographie exotique ; elle favorise plutôt une discussion du bon gouvernement. Cela constitue un moment peu ordinaire dans l’histoire de la réception des Merveilles

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en février 2019.

Plan

The merveilles du monde
The chemin de lonc estude
An Englishman in Paris?
The author’s “I”

Aperçu du texte

Among influences on Christine de Pizan’s Chemin de lonc estude, Dante’s Divine Comedy, which supplied a model for the celestial voyage of the Chemin and inspired the lonc estude of the title, is surely the best known today. In 1402-1403, however, the date of the Chemin, Dante’s writing was far from well known in northern Europe, and though itself a “travel narrative”, it was not at all like those narratives of earthly travel which in the late Middle Ages excited great curiosity. Among these was the very popular Merveilles du monde, composed in 1356 or 1357 by the elusive “Jean Mandeville”, an account that Christine knew and borrowed from for the first part of the Chemin. Scholars have applauded Christine’s avant-garde interest in Dante (she was only the second writer in France, after Philippe de Mézières, to mention the Italian writer, and the first to use the Divine Comedy as a model for her own work), and the Italian poet’s influence on her has understandably earned critical atten...

Pour citer cet article

Référence papier

Thelma Fenster, « “Je n’en quier faire nouvel livre” », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 32 | 2016, 103-116.

Référence électronique

Thelma Fenster, « “Je n’en quier faire nouvel livre” », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 32 | 2016, mis en ligne le 08 février 2019, consulté le 25 avril 2017. URL : http://crm.revues.org/14088 ; DOI : 10.4000/crm.14088

Haut de page

Auteur

Thelma Fenster

Fordham University
Thelma Fenster, professeur émérite de français et d’études médiévales à l’université Fordham, a publié des éditions et traductions d’écrits courtois de Christine de Pizan : L’Epistre au dieu d’Amours (New York, 1990), le Dit de la Rose (New York, 1990) et Le Livre du duc des vrais amans (New York, 1995). Elle a préparé l’anthologie Vernacular Literary Theory from the French of England (Cambridge, 2016)

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org