Navigation – Plan du site
Corps du roi en scène. Théâtre et représentation du pouvoir (1460-1610)

Le corps éloquent du roi Henri III et l’école pathétique du théâtre tragique de Robert Garnier

Claude La Charité
p. 49-64

Résumés

Henri III est l’un des rois de France les plus attentifs au pouvoir de l’éloquence, en particulier à l’éloquence du corps que constitue l’actio. Il a été formé par différents traités d’humanistes, notamment la Rhetorique françoyse (1579-1580) que lui a dédié Germain Forget. Or l’originalité de ce texte est de puiser dans le théâtre contemporain de Robert Garnier. Le théâtre apparaît ainsi comme une école d’éloquence et de gestuelle pour le roi

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en février 2019.

Plan

La Rhétorique de Germain Forget et les exemples tirés du théâtre tragique de Robert Garnier
Les tragédies de Garnier, un théâtre oratoire et une école d’actio

Aperçu du texte

Pour l’histoire de la rhétorique à la Renaissance, Henri III offre un cas d’étude très intéressant, dans la mesure où il fut sans doute le plus éloquent des monarques de l’Ancien Régime, le brio oratoire ne l’empêchant pas cependant d’être d’une impuissance politique presque complète en raison du contexte particulier de son règne. Le dernier des Valois incarne à merveille un certain idéal humaniste, celui de la toute-puissance de la parole éloquente. L’apparente simplicité des traités de rhétorique écrits à son usage donne faussement à penser que le mystère de l’éloquence pourrait se résumer à un catalogue de procédés de style, ce que Gérard Genette a pu appeler, par un anachronisme flagrant, une « rhétorique restreinte » coupée de sa dimension argumentative et réduite aux « fleurs de rhétorique ». Or, les précepteurs de Henri III en matière rhétorique n’ont de cesse d’entretenir une légitime méfiance par rapport aux lois, préceptes et prescriptions, à commencer par Du Perron, auteu...

Pour citer cet article

Référence papier

Claude La Charité, « Le corps éloquent du roi Henri III et l’école pathétique du théâtre tragique de Robert Garnier », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 32 | 2016, 49-64.

Référence électronique

Claude La Charité, « Le corps éloquent du roi Henri III et l’école pathétique du théâtre tragique de Robert Garnier », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 32 | 2016, mis en ligne le 08 février 2019, consulté le 25 avril 2017. URL : http://crm.revues.org/14081 ; DOI : 10.4000/crm.14081

Haut de page

Auteur

Claude La Charité

Université du Québec à Rimouski
Claude La Charité est professeur au département de lettres et humanités à l’université du Québec à Rimouski. Auteur de La Rhétorique épistolaire de Rabelais (Québec, 2003), il a dirigé un numéro de la revue Renaissance et Réforme consacré à Henri III (Toronto, vol. XXXI, n° 4, 2008) et coordonné, avec Roxanne Roy, l’ouvrage collectif Femmes, rhétorique et éloquence sous l’Ancien Régime (Saint-Étienne, 2012)

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org