Navigation – Plan du site
Adélard De Bath. Un scientifique, poète et musicien, situé dans son histoire

Les poèmes de Philocosmie et de Philosophie dans le De eodem et diverso d’Adélard de Bath (II, 14 et 21)

Étude comparée
Émilia Ndiaye
p. 307-327

Résumés

Le De eodem et diverso met en scène deux allégories, Philocosmie et Philosophie, apparues à Adélard dans sa jeunesse. Cette vision s’inscrit dans la tradition du choix de vie à opérer au seuil de l’âge adulte, devenu un topos. L’intertextualité à l’œuvre dans les poèmes de chaque allégorie dépasse le modèle boécien du prosimetrum : l’étude comparée montre comment ils se répondent pour asseoir la victoire de Philosophie, mais une Philosophie annonciatrice des futures options scientifiques de l’auteur

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en août 2019.

Plan

Les deux figures allégoriques de Philocosmie et de Philosophie
Les poèmes de philocosmie et de philosophie
Conclusion

Aperçu du texte

Le traité De eodem et diverso d’Adélard de Bath comporte deux « insertions lyriques » placées dans la bouche des deux allégories mises en scène dans l’ouvrage, Philocosmie et Philosophie : elles confèrent une dimension littéraire à cet ouvrage « dont l’intention est purement philosophique ». Ces poèmes ont fait l’objet d’analyses, de la part de Jean Jolivet et, plus récemment, d’Armando Bisanti, mais n’ont pas été réellement comparés entre eux. À l’occasion de la traduction de cet ouvrage que nous avons entreprise, Max Lejbowicz, Christiane Dussourt et moi-même, nous nous sommes à notre tour penchés sur ces deux textes, avec pour objectif de les étudier dans leur rapport plutôt que chacun pris isolément. Après avoir situé le propos de l’auteur dans la présentation de ces deux figures allégoriques, nous examinerons les échos et les oppositions qui surgissent entre les deux textes, avec comme axe d’étude le fait que le poème de Philosophie est une réponse à celui de Philocosmie.

Le De ...

Pour citer cet article

Référence papier

Émilia Ndiaye, « Les poèmes de Philocosmie et de Philosophie dans le De eodem et diverso d’Adélard de Bath (II, 14 et 21) », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 31 | 2016, 307-327.

Référence électronique

Émilia Ndiaye, « Les poèmes de Philocosmie et de Philosophie dans le De eodem et diverso d’Adélard de Bath (II, 14 et 21) », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 31 | 2016, mis en ligne le 03 août 2019, consulté le 26 mars 2017. URL : http://crm.revues.org/14036 ; DOI : 10.4000/crm.14036

Haut de page

Auteur

Émilia Ndiaye

Émilia Ndiaye a été maître de conférences de latin à l’université d’Orléans, elle est membre associé au laboratoire « Pouvoirs, lettres et normes ». Après un doctorat sur les valeurs sémiques de barbarus (« l’étranger »), ses travaux portent sur la rhétorique des textes latins comme manifestation du pouvoir ou de résistance aux normes, lieux de diffusion et d’évolution des savoirs et des représentations. Université d’Orléans Polen (EA4710) – Cesfima

Articles du même auteur

  • Introduction [Texte intégral disponible en août 2019]
    Paru dans Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 31 | 2016
Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org