Navigation – Plan du site
Adélard De Bath. Un scientifique, poète et musicien, situé dans son histoire

Introduction

Max Lejbowicz et Émilia Ndiaye
p. 285-289

Notes de la rédaction

Avec la participation de Christiane Dussourt

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en août 2019.

Aperçu du texte

Adélard de Bath (v. 1080 – ap. 1150) a beau être « un personnage clé du XIIe siècle [latin] », aucun de ses écrits n’a été jusqu’ici traduit en français, alors que plusieurs l’ont été dans les langues européennes les plus pratiquées. Pis encore : alors que tous ses écrits ont été édités, ou sont en passe de l’être, dans leur langue originale dans divers pays du continent, l’édition hexagonale n’a toujours pas exploité cette veine savante. Une telle lacune éditoriale a paru déplorable à Bernard Ribémont, qui a pris l’initiative d’inscrire l’édition et la traduction de deux des œuvres d’Adélard, le De eodem et diverso (DEED) et les Questiones naturales : de causis rerum (QN), dans le projet ANR Scientia, au sein du laboratoire POLEN de l’Université d’Orléans. Il nous en a confié la réalisation. L’entreprise s’est conclue par une parution aux éditions des Belles Lettres, dans la collection « Auteurs Latins du Moyen Âge » (ALMA), à la fin de l’année 2015. Au cours de notre travail de tr...

Pour citer cet article

Référence papier

Max Lejbowicz et Émilia Ndiaye, « Introduction », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 31 | 2016, 285-289.

Référence électronique

Max Lejbowicz et Émilia Ndiaye, « Introduction », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 31 | 2016, mis en ligne le 03 août 2019, consulté le 25 mars 2017. URL : http://crm.revues.org/14033 ; DOI : 10.4000/crm.14033

Haut de page

Auteurs

Max Lejbowicz

Max Lejbowicz était ingénieur d’étude honoraire de l’université Paris-Sorbonne, chercheur associé à l’UMR 8163 « Savoirs, textes, langages ». Titulaire d’un doctorat portant sur l’acculturation des enseignants médiévaux (Xe-XIIIe siècles), il a publié de nombreux articles sur les savoirs médiévaux (comput, astrologie) ou figures de cette période (Adélard de Bath, Thierry de Chartres, Nicole Oresme)

Articles du même auteur

Émilia Ndiaye

Émilia Ndiaye a été maître de conférences de latin à l’université d’Orléans, elle est membre associé au laboratoire « Pouvoirs, lettres et normes ». Après un doctorat sur les valeurs sémiques de barbarus (« l’étranger »), ses travaux portent sur la rhétorique des textes latins comme manifestation du pouvoir ou de résistance aux normes, lieux de diffusion et d’évolution des savoirs et des représentations

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org