Navigation – Plan du site
Par le Détail. Frontières entre l'accessoire et l'essentiel

Les muances du noir

Les inflexions d’un détail dans le récit médiéval
Madeleine Jeay
p. 199-221

Résumés

L’article porte sur la couleur noire et la façon dont elle participe à l’élaboration de l’œuvre. Il s’intéresse aux variations du sens qu’elle prend en fonction des configurations dans lesquelles elle se manifeste, notamment dans le couple qu’elle forme avec le blanc. Généralement considérée comme négative, elle peut s’inverser en signe positif et le blanc prendre une valeur négative. Le jeu avec les autres détails auxquels le noir est corrélé met en œuvres ces bifurcations du sens

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en août 2019.

Aperçu du texte

À l’issue de son article sur le rôle du noir dans Partonopeu de Blois, Pierre-Marie Joris conclut que ce qui aurait pu apparaître comme un simple détail sans véritable portée, participe en fait à l’élaboration de l’œuvre. Son étude est exemplaire en ce sens qu’elle s’appuie sur une méfiance salutaire à l’égard de significations archétypales considérées comme un donné et que son interprétation se construit en fonction de la singularité du texte et de la mise en perspective des occurrences de cette couleur aux fortes connotations. On ne peut pourtant pas faire totalement abstraction de la charge symbolique que les sociétés accordent aux couleurs et en particulier au noir : « c’est la société qui “fait” la couleur, qui lui donne ses définitions et ses significations, qui construit ses codes et ses valeurs, qui organise ses pratiques et détermine ses enjeux ». Si la présence de ce détail dans une œuvre contribue à son réseau de significations, c’est aussi du fait de renvoyer à des ensem...

Pour citer cet article

Référence papier

Madeleine Jeay, « Les muances du noir », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 31 | 2016, 199-221.

Référence électronique

Madeleine Jeay, « Les muances du noir », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 31 | 2016, mis en ligne le 03 août 2019, consulté le 27 juillet 2017. URL : http://crm.revues.org/14022 ; DOI : 10.4000/crm.14022

Haut de page

Auteur

Madeleine Jeay

Madeleine Jeay est professeur émérite à l’université McMaster au Canada, spécialiste de littérature médiévale. Son livre Poétique de la nomination dans la lyrique médiévale (Paris, 2015) s’intéresse à la façon dont le poète est représenté dans les textes et s’inscrit dans la continuité du Commerce des mots (Genève, 2006) qui porte sur la pratique de la liste dans les œuvres littéraires du XIIe au XVIe siècle. McMaster University

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org