Skip to navigation – Site map
Kings Like Semi-Gods. Autour des travaux D'Elizabeth A. R. Brown

Louis X en majesté

Du royaume de Navarre au trône de France (1309-1315)
Olivier Canteaut
p. 43-60

Abstracts

Following his accession in 1314, Louis X took his time before availing himself of two of the main symbols of royal legitimacy: the seal of majesty and the coronation. This delay was part of a concerted plan aimed at affirming the authority and reformist intentions of the sovereign in the face of national turmoil. Louis X developed an innovative sigillary iconography before staging his coronation, manifesting his miracle-working power and implementing military service. However, these innovations came up against the failure of military service

Top of page

Excerpt

Full text document will be published online on August 2019.

Outline

L’expérience navarraise
Un avènement réformateur
Un héritage ambigu
Conclusion

First lines

C’est avant tout à la personne de Philippe le Bel que s’est attachée Elizabeth Brown dans ses recherches sur les Capétiens, mais les fils de celui-ci y occupent également une place essentielle. Tel est en particulier le cas de Louis X, au règne duquel elle a consacré ses premiers travaux et dont la personnalité a retenu son attention à plusieurs reprises. Dans un article paru en 1993, elle s’est ainsi attachée à examiner l’image de la fonction royale qu’a pu renvoyer un monarque souvent décrié et discrédité. Elle y a mis en évidence le retard avec lequel Louis X a eu recours à deux des principaux symboles de la légitimité royale : le sceau de majesté et le sacre. En effet, quoique l’administration capétienne ait émis des actes au nom du nouveau souverain aussitôt après l’accession de Louis X au trône de France le 29 novembre 1314, ceux-ci demeurent dans un premier temps scellés du sceau ante susceptum, c’est-à-dire du sceau dont usait le nouveau roi avant son avènement. Si Philippe ...

References

Bibliographical reference

Olivier Canteaut, « Louis X en majesté », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 31 | 2016, 43-60.

Electronic reference

Olivier Canteaut, « Louis X en majesté », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [Online], 31 | 2016, Online since 03 August 2019, connection on 27 June 2017. URL : http://crm.revues.org/14004 ; DOI : 10.4000/crm.14004

Top of page

About the author

Olivier Canteaut

Olivier Canteaut est maître de conférences à l’École nationale des chartes. Il s’intéresse au fonctionnement des institutions centrales capétiennes au début du XIVe siècle et aux mécanismes de la décision politique. Il s’attache notamment à cerner les groupes humains qui peuplent l’appareil d’État et mène des travaux relatifs à la production et à l’utilisation de l’écrit dans l’administration royale. École nationale des chartes Centre Jean-Mabillon (CJM, EA 3624)

By this author

  • Introduction [Full text will be published on August 2019]
    Published in Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 31 | 2016
Top of page

Copyright

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Top of page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org