Navigation – Plan du site
Kings Like Semi-Gods. Autour des travaux D'Elizabeth A. R. Brown

Louis X en majesté

Du royaume de Navarre au trône de France (1309-1315)
Olivier Canteaut
p. 43-60

Résumés

Suite à son avènement en 1314, Louis X tarda à recourir à deux des principaux symboles de la légitimité royale : le sceau de majesté et le sacre. Ce délai participe d’un projet concerté, visant à affirmer l’autorité et les intentions réformatrices du souverain face à l’agitation du royaume. Louis X développe une iconographie sigillaire innovante, puis met en scène son sacre, son pouvoir thaumaturgique et la levée de l’ost. Ces innovations se heurtent cependant à l’échec de l’ost

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en août 2019.

Plan

L’expérience navarraise
Un avènement réformateur
Un héritage ambigu
Conclusion

Aperçu du texte

C’est avant tout à la personne de Philippe le Bel que s’est attachée Elizabeth Brown dans ses recherches sur les Capétiens, mais les fils de celui-ci y occupent également une place essentielle. Tel est en particulier le cas de Louis X, au règne duquel elle a consacré ses premiers travaux et dont la personnalité a retenu son attention à plusieurs reprises. Dans un article paru en 1993, elle s’est ainsi attachée à examiner l’image de la fonction royale qu’a pu renvoyer un monarque souvent décrié et discrédité. Elle y a mis en évidence le retard avec lequel Louis X a eu recours à deux des principaux symboles de la légitimité royale : le sceau de majesté et le sacre. En effet, quoique l’administration capétienne ait émis des actes au nom du nouveau souverain aussitôt après l’accession de Louis X au trône de France le 29 novembre 1314, ceux-ci demeurent dans un premier temps scellés du sceau ante susceptum, c’est-à-dire du sceau dont usait le nouveau roi avant son avènement. Si Philippe ...

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Canteaut, « Louis X en majesté », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 31 | 2016, 43-60.

Référence électronique

Olivier Canteaut, « Louis X en majesté », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 31 | 2016, mis en ligne le 03 août 2019, consulté le 22 juin 2017. URL : http://crm.revues.org/14004 ; DOI : 10.4000/crm.14004

Haut de page

Auteur

Olivier Canteaut

Olivier Canteaut est maître de conférences à l’École nationale des chartes. Il s’intéresse au fonctionnement des institutions centrales capétiennes au début du XIVe siècle et aux mécanismes de la décision politique. Il s’attache notamment à cerner les groupes humains qui peuplent l’appareil d’État et mène des travaux relatifs à la production et à l’utilisation de l’écrit dans l’administration royale. École nationale des chartes Centre Jean-Mabillon (CJM, EA 3624)

Articles du même auteur

  • Introduction [Texte intégral disponible en août 2019]
    Paru dans Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 31 | 2016
Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org