Navigation – Plan du site

« Si sai encor moult bon estoire, chançon moult bone et anciene ». Studies in the Text and Context of Old French Narrative in Honour of Joseph J. Duggan, ed. Sophie Marnette, John F. Levy and Leslie Zarker Morgan

Silvère Menegaldo
Référence(s) :

« Si sai encor moult bon estoire, chançon moult bone et anciene ». Studies in the Text and Context of Old French Narrative in Honour of Joseph J. Duggan, ed. Sophie Marnette, John F. Levy and Leslie Zarker Morgan, Oxford, The Society for the Study of Medieval Languages and Literature (« Medium Aevum Monographs »), 2015, 382 p.

ISBN 978-0-907570-30-1

Texte intégral

1Ce volume de la série « Medium Aevum Monographs », émanation de la revue du même nom, recueille quinze articles de « Mélanges » (en anglais dans le texte : cf. les remerciements) en l’honneur de Joseph Duggan, qui enseigna un peu plus de quarante ans (de 1964 à 2005) à l’University of California, Berkeley.

  • 1 La Chanson de Roland – The Song of Roland : The French Corpus, Turnhout, Brepols, 2005, 3 vol.
  • 2 Et de renvoyer au Miroir de Renart. Pour une redécouverte de « Renart le Contrefait », éd. C. Baker (...)

2Ce ne sera pas une surprise, eu égard aux travaux de celui qui fut, entre autres, le maître d’œuvre de l’édition de toutes les versions en vers de la Chanson de Roland1, la chanson de geste est au cœur de ces Mélanges, où il est question non seulement de la Chanson de Roland, mais aussi de Girart de Roussillon, Garin le Loherain, Gaufrey, du Charroi de Nîmes et de la Prise d’Orange, ou encore de Renaut de Montauban – sans compter des réflexions plus transversales, comme l’intéressante étude de J. Merceron sur l’usage du syntagme chanson de geste, loin d’être aussi fréquent au Moyen Age qu’aujourd’hui. Mais, comme les intérêts du récipiendaire ne se limitent pas à l’épopée, on y parle aussi de Chrétien de Troyes, de Wace, de fabliaux ou même de Renart le Contrefait (K. Busby) – ce dont l’auteur du présent compte rendu ne peut que se réjouir2 !

3Voici la liste des quinze contributions : Alice Colby-Hall, « Charlemagne and William of Orange in the Vita sancti Willelmi and the Franco-Italian Mort Charlemagne » ; Mary Franklin-Brown, « The Sacrificial Logic of the Chanson de Girart de Roussillon » ; Catherine M. Jones, « Battle at Court: The Onset of War in Garin le Loherain and its Prose Adaptations » ; Bernard Guidot, « Le personnage de Flordespine dans Gaufrey : subtilité, finesse et ruse » ; Edward A. Heinemann, « Contours of the Laisse and Transmission of the Chanson de Geste : Examples from the Chanson de Roland, the Charroi de Nîmes, and the Prise d’Orange » ; John F. Levy, « Enchaînement : What It Is, What It Isn’t and Why It Makes a Difference » ; Jacques E. Merceron, « Sur les syntagmes chanson de geste, chanter de geste et chanter de… + anthroponyme : contextes, usages et polémiques » ; Giovanni Palumbo, « Charlemagne croquemort dans le Roland rimé : les raisons d’un geste et l’étymologie d’un mot » ; David F. Hult, « Calogrenant’s Prologue » ; Sophie Marnette, « Framing Discourse : Three Versions of the De la damoisele qui ne pooit oïr parler de foutre » ; Keith Busby, « Arthur, Alexander, and Renart in the Workshop » ; François Suard, « Renaut de Montauban et la Chronique de France jusqu’en 1380 » ; Jean Blacker, « Arthur and Gormund : Conquest, Domination and Assimilation in Wace’s Roman de Brut » ; Michael P. Harney, « Warlordism in the Cantar de Mio Cid » ; Leslie Zarker Morgan, « A snapshot of Franco-Italian : Romance and Epic in the Gonzaga Inventory of 1407 ».

4Concluons en notant la qualité éditoriale du volume, le recueil de Mélanges proprement dit étant précédé d’une bio-bibliographie du récipiendaire (à la liste de ses publications s’ajoutant la liste des thèses dirigées par lui, ce qui est une excellente idée : tous les volumes de Mélanges devraient comporter une telle liste, qui est aussi un témoignage important de la contribution d’un chercheur à son domaine d’étude) et d’une introduction comportant un résumé des différentes contributions ; suivi de la bibliographie du volume et de deux index.

Notes

1 La Chanson de Roland – The Song of Roland : The French Corpus, Turnhout, Brepols, 2005, 3 vol.

2 Et de renvoyer au Miroir de Renart. Pour une redécouverte de « Renart le Contrefait », éd. C. Baker, M. Cavagna, A. Englebert et S. Menegaldo, Louvain-la-Neuve, Université catholique de Louvain, 2014.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Silvère Menegaldo, « « Si sai encor moult bon estoire, chançon moult bone et anciene ». Studies in the Text and Context of Old French Narrative in Honour of Joseph J. Duggan, ed. Sophie Marnette, John F. Levy and Leslie Zarker Morgan  », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2015, mis en ligne le 22 juillet 2016, consulté le 26 juin 2017. URL : http://crm.revues.org/13940

Haut de page

Auteur

Silvère Menegaldo

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org