Navigation – Plan du site
L’Ovide moralisé illustré

Ajax et Jean le Baptiste : pour une lecture franciscaine de l’Ovide moralisé ?

Véronique Rouchon-Mouilleron
p. 149-166

Résumés

Aux livres XII et XIII de l’Ovide moralisé, Ajax et saint Jean-Baptiste sont appariés dans la moralisation. Cet article recontextualise ce passage dans la culture visuelle et spirituelle du premier XIVe siècle. On souligne le mélange de canonicité et d’audace qui donne sa tonalité particulière à l’œuvre. À travers le thème étonnant d’une compétition entre le Baptiste et le Christ, il est suggèré que l’auteur peut avoir trouvé sa source dans la querelle des Franciscains autour de l’usus pauper.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en février 2019.

Plan

Suicide vs martyre : du récit à l’image
Tradition iconographique, hardiesse exégétique
Essai d’interprétation franciscaine

Aperçu du texte

Dans l’Ovide moralisé tel qu’il est édité par C. De Boer, saint Jean-Baptiste est convoqué aux livres XII et XIII pour que soit tirée la moralité des épisodes suivants : l’affrontement verbal d’Ajax et d’Ulysse pour la récupération des armes du défunt Achille, et la défaite, puis le suicide d’Ajax. Si, stricto sensu, Ajax connaît une moralisation sous les traits du Baptiste, toutefois saint Jean est soumis à des distorsions de son image telles que, par un jeu de métamorphose réciproque, la figure biblique subit les effets de la moralisation du poème. Nous en préciserons les aspects inattendus, touchant parfois aux limites de la tradition exégétique. Il convient alors de resituer le personnage johannique dans la perception que pouvaient en avoir le concepteur et les lecteurs de l’Ovide moralisé dans le premier quart du xive siècle. Le saint a été façonné par une série de commentaires et par un corpus d’images narratives et dévotionnelles qui se sont élaborés au long des siècles. Tout...

Pour citer cet article

Référence papier

Véronique Rouchon-Mouilleron, « Ajax et Jean le Baptiste : pour une lecture franciscaine de l’Ovide moralisé ? », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 30 | 2015, 149-166.

Référence électronique

Véronique Rouchon-Mouilleron, « Ajax et Jean le Baptiste : pour une lecture franciscaine de l’Ovide moralisé ? », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 30 | 2015, mis en ligne le 24 février 2019, consulté le 28 mars 2017. URL : http://crm.revues.org/13887 ; DOI : 10.4000/crm.13887

Haut de page

Auteur

Véronique Rouchon-Mouilleron

Véronique Rouchon-Mouilleron est ancienne élève de l’École normale supérieure, agrégée des lettres, docteur en histoire de l’art et maître de conférences en histoire médiévale à l’université Lumière – Lyon 2. Elle conduit des recherches en iconographie et sur l’histoire des images, qui portent spécialement sur la période des xiie-xive siècles, en Italie et en France. Elle étudie également la production des images liée à l’ordre des frères franciscains. Université Lumière – Lyon 2. CIHAM (UMR 5648).
Véronique Rouchon-Mouilleron, a former pupil of the École Normale Supérieure and the holder of an agrégation in literature and a doctorate in art history, is a lecturer in medieval history at Lumière – Lyon 2 University. Her research lies in the fields of iconography and the history of images, focusing particularly on the 12th-14th centuries in Italy and France. She also studies the production of images linked to the Franciscan brothers.

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org