Navigation – Plan du site
Jean de Vignay : Actualités et perspectives

Le directoire de Jean de Vignay, une traduction littérale au début du XIVe siècle

Ludmilla Evdokimova
p. 177-198

Résumés

Jean de Vignay fut-il le défenseur convaincu de la traduction littérale ? Il n’est pas facile de répondre à cette question, dès qu’on refuse de lui attribuer le Livre Flave Vegece de la chose de chevalerie dont le prologue peut être considéré comme un manifeste de la traduction littérale. L’analyse du Directoire, traduction qui reste jusqu’à présent inédite, permet de répondre à cette question. Trois traductions de Jean de Vignay, liées aux projets de la croisade que Philippe VI forme au début des années 1330 (le Directoire, les Merveilles de la Terre d’Outremer, les Enseignemens) tiennent une place à part dans l’œuvre du traducteur à cause de la fréquence des calques syntaxiques et sémantiques. Ces calques indiquent que Jean de Vignay doit identifier la traduction fidèle et la traduction littérale sous l’influence des versions scolaires de l’Ars minor de Donat. Cependant le traducteur ne vise la stricte fidélité à l’original que lorsque sa traduction est destinée au roi et doit jouer un rôle important dans les projets de l’État.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Plan

La thématique du directorium et les idées politiques de Jean de Vignay
La traduction-calque et ses fonctions sociales au début du XIVe siècle
Les traductions de Jean de Vignay liées au projet de la croisade dans le contexte de son œuvre
Conclusion

Aperçu du texte

Le Directoire, c’est a dire l’esdroicement ou voie droituriere a faire le passage de la terre sainte, traduction réalisée par Jean de Vignay vers le milieu de sa carrière, reste jusqu’à présent inédite. Elle n’a presque pas attiré l’attention des chercheurs ; pourtant elle est intéressante à plusieurs égards. Elle permet de remarquer certains traits du style de Jean de Vignay qui caractérisent ses œuvres tout au long de sa carrière. De plus, elle permet de comprendre dans quelles circonstances et pour quelles raisons Jean de Vignay choisit la pratique d’une traduction littérale. Enfin, dans le Directoire Jean de Vignay évoque (à la suite de l’auteur de l’original) certains sujets politiques qui l’intéresseront aussi par la suite de ses activités et qu’il développe en manière partiellement autonome par rapport au texte-source ; par conséquent, on peut bien affirmer que le travail sur le Directoire contribue à la formation de ses vues politiques.

Le Directoire – ensemble avec Les merve...

Pour citer cet article

Référence papier

Ludmilla Evdokimova, « Le directoire de Jean de Vignay, une traduction littérale au début du XIVe siècle », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 27 | 2014, 177-198.

Référence électronique

Ludmilla Evdokimova, « Le directoire de Jean de Vignay, une traduction littérale au début du XIVe siècle », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 27 | 2014, mis en ligne le 30 décembre 2017, consulté le 27 mars 2017. URL : http://crm.revues.org/13444 ; DOI : 10.4000/crm.13444

Haut de page

Auteur

Ludmilla Evdokimova

Institut de littérature mondiale, Moscou

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org