Navigation – Plan du site
Le modèle dans la science médiévale

Du modèle à la mode

Science et expérience dans le Champion des Dames de Martin Le Franc
Jean-Marie Fritz
p. 123-137

Résumés

Dans un passage célèbre de son Champion des Dames, Martin Le Franc émet un jugement original sur la musique de son temps, en ce qu’il tourne le dos à la traditionnelle laudatio temporis acti. Le monde va peut-être mal, nous dit en substance Martin, mais la musique contemporaine est extraordinaire de créativité, de nouveautés et de surprises. Ainsi, les musiciens de la génération de Jean sans Peur ne sont plus à la mode sous Philippe le Bon, où triomphent Dufay et Binchois ; la musique n’est donc pas un art immobile ; les modèles ne sont posés que pour être dépassés. Et ces autorités du moment sont elles-mêmes fragiles, comme le montre le succès des jongleurs aveugles de la cour de Philippe le Bon. Seul compte l’effet produit sur l’auditoire : vérité d’une performance et d’une expérience en lieu et place de l’autorité d’un modèle. Cette valorisation du nouveau s’inscrit dans une conception de l’histoire qui est en partie déjà humaniste ou, du moins, qui n’est plus tout à fait médiévale.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Aperçu du texte

Il est difficile, on le sait, de trouver dans les textes français du Moyen Âge des jugements d’ordre esthétique sur les écrivains ou artistes contemporains. Les auteurs se contentent de faire appel à la rhétorique de l’éloge ou du blâme sans se livrer à de véritables confidences. L’éloge est souvent un tombeau ; on pense à Eustache Deschamps qui rend hommage à Guillaume de Machaut dans des ballades jumelles célèbres ou aux tombeaux du cimetière d’Amour dans le Livre du Cœur d’Amour épris de René d’Anjou. Quant au blâme, il s’inscrit dans un registre idéologique plus qu’esthétique si l’on prend en considération les débats autour du Roman de la Rose ou de la Belle Dame sans Merci. Le texte que nous nous proposons d’analyser, un extrait du Champion des Dames de Martin Le Franc, qui porte un jugement sur la musique et les musiciens du milieu du XVe siècle et fait part d’une véritable expérience esthétique, n’en est que plus exceptionnel. Le passage a depuis longtemps intéressé les music...

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Marie Fritz, « Du modèle à la mode », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 27 | 2014, 123-137.

Référence électronique

Jean-Marie Fritz, « Du modèle à la mode », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 27 | 2014, mis en ligne le 30 décembre 2017, consulté le 26 juin 2017. URL : http://crm.revues.org/13439 ; DOI : 10.4000/crm.13439

Haut de page

Auteur

Jean-Marie Fritz

Université de Bourgogne

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org