Navigation – Plan du site

Nigel Bryant, The Medieval Romance of Alexander. Jehan Wauquelin’s The Deeds and Conquests of Alexander the Great

Jessica Stoll
Référence(s) :

Nigel Bryant, The Medieval Romance of Alexander. Jehan Wauquelin’s The Deeds and Conquests of Alexander the Great,Woodbridge, Brewer, 2012, 324p.

ISBN 978-1-84384-332-0

Texte intégral

1Après une excellente traduction du Roman de Perceforest,Nigel Bryant nous propose une nouvelle adaptation en anglais d’une œuvre importante de la littérature française du Moyen Âge tardif : Les Faits et Conquêtes d’Alexandre le Grand de Jehan Wauquelin, l’un des auteurs les plus actifs à la cour de Philippe le Bon. Dans son introduction, N. Bryant justifie ce choix avec vigueur. Selon lui, Alexandre hante l’imagination médiévale. Dans ce contexte, Jean Wauquelin assemble et traite avec le plus grand respect plusieurs sources – en premier lieu le Roman d’Alexandre composé à la fin du XIIe siècle par Alexandre de Paris – dans le but d’écrire en français et en prose une version de l’histoire du héros macédonien. Les arguments qu’avance le traducteur afin de nous inviter à lire les longues compilations du XVe siècle – comme ce dérimage – sont évoqués de façon convaincante.

2Que l’on soit d’accord ou non avec son point de vue, on doit savoir gré au traducteur d’avoir rendu ce récit enfin accessible à un public anglophone. Son entreprise constitue un beau complément à l’édition de Sandrine Hériché, paru chez Droz en 2000. L’introduction est claire et détaillée, voire enthousiaste lorsque le commentaire aborde les qualités littéraires de l’œuvre. Elle constitue une belle entrée en matière à la foisonnante tradition alexandrine et devrait être bien reçue des étudiants ainsi que de leurs professeurs.

3Dans ses notes critiques, N. Bryant met au jour de manière efficace les sources de Wauquelin ainsi que l’influence qu’elles ont eue dans la composition du récit. C’est là aussi qu’il explique les difficultés rencontrées lors de la traduction et qu’il éclaire certains choix opérés par l’auteur. Le livre premier débute par les enfances d’Alexandre, lesquelles prennent fin une fois Bucéphale apprivoisé et Alexandre adoubé par son père. La suite met en scène la guerre que le jeune héros macédonien entreprend contre le roi d’Arménie avant d’assiéger Tyr. On assiste ensuite à la lutte et à la victoire d’Alexandre sur Gadres, puis à son départ pour Éphèse. L’épisode donne lieu à un remaniement des Vœux du Paon de Jacques de Longuyon. Enfin, le premier livre rapporte divers voyages effectués par Alexandre en Macédoine, en Italie, à Jérusalem et en Egypte, et s’achève sur les étapes de la guerre entreprise contre Darius.

4Dans le deuxième livre, Wauquelin relate les conquêtes orientales d’Alexandre : sa guerre contre Porus, ses contacts avec la reine des Amazones, les merveilles de l’Inde, la conquête de Babylone et finalement sa mort ainsi que les conflits qu’elle suscite entre les barons, après que les prisonniers revenus d’exil réclament leurs terres. Le dernier épisode met en scène le fils d’Alexandre vengeant le meurtre de son père. L’ensemble du texte est divisé selon les rubriques des manuscrits.

5N. Bryant ajoute trois appendices qui signalent la richesse de la tradition textuelle dont sont issus Les Faits et Conquêtes : 1) la conception d’Alexandre d’après le Roman d’Alexandre en prose ; 2) une interpolation intéressante qui traite des conseils prodigués par Aristote à son jeune élève ; 3) la digression introduisant le motif des Neuf Preux, emprunté aux Vœux du Paon de Jacques de Longuyon.

6L’érudition dont fait preuve N. Bryant tout au long de ce travail n’obscurcit toutefois jamais la clarté de sa traduction et de ses commentaires : il écrit toujours dans un anglais moderne, limpide, précis et animé. Cette traduction devrait toucher un public varié d’étudiants et de chercheurs provenant de toutes les disciplines. Elle séduira tous ceux qui s’intéressent aux grandes fresques que nous a léguées le Moyen Âge.

Pour citer cet article

Référence électronique

Jessica Stoll, « Nigel Bryant, The Medieval Romance of Alexander. Jehan Wauquelin’s The Deeds and Conquests of Alexander the Great  », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2012, mis en ligne le 07 juillet 2013, consulté le 23 juin 2017. URL : http://crm.revues.org/13045

Haut de page

Auteur

Jessica Stoll

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org