Navigation – Plan du site

« Moult a sans et vallour ». Studies in Medieval French Literature in Honor of William W. Kibler, éd. Monica L. Wright, Norris J. Lacy et Rupert T. Pickens

Silvère Menegaldo
Référence(s) :

« Moult a sans et vallour ». Studies in Medieval French Literature in Honor of William W. Kibler, éd. Monica L. Wright, Norris J. Lacy et Rupert T. Pickens, Amsterdam / New York, Rodopi, 2012, 420p.

ISBN 978-90-420-3540-9

Texte intégral

1Le présent volume recueille 28 contributions en hommage à William W. Kibler, aujourd’hui professeur émérite de l’université d’Austin (Texas). Historien de la littérature, mais aussi – et peut-être d’abord, comme le rappelle T. S. Fenster dans son introduction en forme de synthèse bio-bibliographique – éditeur et traducteur (entre autres, des chansons de Lion de Bourges, de Raoul de Cambrai et d’Huon de Bordeaux, ainsi que des romans de Chrétien de Troyes), W. Kibler s’est en particulier intéressé aux domaines épique et arthurien, sans exclusive toutefois, eu égard notamment à ses divers travaux sur Machaut et Froissart.

2Reflétant ainsi les intérêts du récipiendaire, les contributions ici réunies se répartissent aisément en trois ensembles : le domaine épique en premier lieu, auquel sont consacrées onze études, depuis la Chanson de Roland (G. J. Brault, R. F. Cook, J. J. Duggan, J. Subrenat) jusqu’aux textes franco-italiens qu’étudient L. Zarker Morgan (sur Huon d’Auvergne, chanson atypique dont l’édition se fait toujours attendre, peut-être plus pour très longtemps) ou J.-C. Vallecalle ; la matière arthurienne, qui fait l’objet de dix articles, dont près de la moitié porte sur l’un ou l’autre lai de Marie de France (J. Tasker Grimbert, J. Hall McCash, R. T. Pickens, M. L. Wright) ; un dernier ensemble de sept contributions, qui touchent à des œuvres diverses, Roman de Dieu et de sa mère d’Herman de Valenciennes (M. Boulton), Partonopeu de Blois (E. Wilson Poe) ou encore La Fille du comte de Ponthieu (F. Suard).

3On se fera, pour finir, une idée plus précise du riche contenu de ce volume avec la liste complète des 28 contributions en question : Ph. E. Bennett, « Once and Future Monuments : Knights’ and Lovers’ Tombs in Medieval French Romance » ; M. Boulton, « Herman de Valenciennes and the Invention of Pious Epic » ; G. J. Brault, « The Twelve Peers : Charlemagne’s Elite Combatants in the Song of Roland » ; K. Busby, « Text and Image in the Getty Tundale » (sur le seul manuscrit de la version française de la Vision de Tondale attribuable à David Aubert) ; W. Calin, « A French Legacy in Scotland : Arthurian Romance » (avec un long développement consacré à Fergus) ; C. W. Carroll, « Tentative de réhabilitation d’un manuscrit mal famé d’Erec et Enide : Chantilly, Musée Condé 472 (A) » ; C. J. Chase, « Beginnings and Endings : The Frontiers of the Text in the Prose Joseph d’Arimathie » ; R. F. Cook, « Anomalous Rhyme Sequences in the Venice-Four Roland » ; J. J. Duggan, « Turoldus, Scribe or Author ? Evidence from the Corpus of Chansons de Geste » ; J. Tasker Grimbert, « Audience Expectations and Unexpected Developments in Marie de France’s Le Laüstic » ; B. Guidot, « Traits novateurs, initiatives, intuitions et saillies d’Alfred Delvau dans sa réécriture d’Ogier le Danois » ; E. A. Heinemann, « On the Art of the Laisse in the Charroi de Nîmes : Laisses XXIX-XXXII » ; T. Hunt, « Isidorus anglo-normannice » ; C. M. Jones, « Of Giants and Griffons : Narrative and Lineal Disruptions in Gaufrey » ; N. J. Lacy, « Labyrinth and Maze : The Shapes of Arthurian Romance » ; J. Hall McCash, « Melion and Bisclavret : The Presence and Absence of Arthur » ; J. E. Merceron, « Étymologie et légendes toponymiques dans l’épopée médiévale et dans la tradition orale moderne » ; E. J. Mickel, « The Three Godfreys and the Old French Crusade Cycle » ; L. Zarker Morgan, « War is Hell (for Saracens) : A Footnote to Aspremont’s Afterlife in Italy » ; R. T. Pickens, « Anomaly and Ambiguity in Marie de France’s Fresne » ; E. W. Poe, « The Sultan’s Salutz in the Continuation of Partonopeu de Blois » ; S. N. Rosenberg, « Translating the Prose Lancelot » ; M. J. Schenck, « Image, Text, Life : La Vie de Saint Gilles and Charlemagne » ; F. Suard, « La Fille du comte de Ponthieu : transgression, parole et silence » ; J. Subrenat, « Le Drame de Roncevaux : De La Chanson de Roland à la “chanson d’aventures” » ; J.-C. Vallecalle, « La Divination dans les Chansons de Geste franco-italiennes du XIVe siècle » ; L. E. Whalen, « The “Lai de Joie” as Intertext in Chrétien de Troyes’s Erec et Enide » ; M. L. Wright, « Wearing Hearts on Sleeves : Clothes and Pathos in Chrétien and Marie ».

Pour citer cet article

Référence électronique

Silvère Menegaldo, « « Moult a sans et vallour ». Studies in Medieval French Literature in Honor of William W. Kibler, éd. Monica L. Wright, Norris J. Lacy et Rupert T. Pickens », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2012, mis en ligne le 01 avril 2013, consulté le 30 mars 2017. URL : http://crm.revues.org/12981

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org