Navigation – Plan du site

Justice, vengeance, trahison dans la légende d’Ogier le Danois

“Qe sor les autres è de gran valor”: Ogier le Danois in the Italian Tradition1

Leslie Zarker Morgan
p. 423-436

Résumés

Ogier le Danois est arrivé en Italie au XIIIe siècle, avec les chansons de geste. L’histoire de sa vie a été développée dans les récits franco-italiens et toscans de ses aventures, en ajoutant ou en enlevant des détails aux différentes versions de ses enfances et de sa chevalerie. Mais un élément est resté toujours le même: son épée, Courtain. Cette épée est devenue le symbole du personnage à travers toutes les transformations des textes (dans toutes les formes d’écriture: chanson de geste, ottava rima, prose), et tout au long de sa vie, depuis le moment où il est devenu chevalier, et où il l’a obtenue d’un Sarrasin qu’il avait vaincu. Courtain est ainsi restée comme symbole d’un caractère loyal et mesuré, revendiqué par des gouvernants, comme les Gonzague, en tant que signe de leurs qualités et garantie de leurs capacités guerrières.

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2015.

Pour citer cet article

Référence papier

Leslie Zarker Morgan, « “Qe sor les autres è de gran valor”: Ogier le Danois in the Italian Tradition », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 24 | 2012, 423-436.

Référence électronique

Leslie Zarker Morgan, « “Qe sor les autres è de gran valor”: Ogier le Danois in the Italian Tradition », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 24 | 2012, mis en ligne le 30 décembre 2015, consulté le 19 décembre 2014. URL : http://crm.revues.org/12952 ; DOI : 10.4000/crm.12952

Auteur

Leslie Zarker Morgan

Loyola University Maryland

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes