Navigation – Plan du site
Hommage à Jean Dufournet

À Jean

Écrire le silence
Francis Dubost
p. 16-17

Texte intégral

  • * Inspiré par Maître Daichi (1290-1366): «La montagne regarde l’homme, L’homme regarde la montagne.»

1Écrire le silence
De la reconnaissance
La révérence
Pour la science
La gratitude
Pour la sollicitude
L’humilité
De mon amitié
Jean regarde la montagne
La montagne regarde Jean*
Parmi les Jean de Bien
Soir d’automne
À Thônes
Les Glières
Noble
Poussière
Chamossières
Fervente
Lumière

2Le chêne résiste aux tempêtes
Ployé il se redresse
Dans sa vigoureuse fragilité
Éternelle précarité
Et puis le silence
Aux mille voies
Entend
Voit
Sa voix
Savoie
Voie

3Jean regarde la montagne
La montagne regarde Jean
Aimé Petit

PS : Le vert est la couleur de l’espérance, de la force et de la longévité. C’est aussi celle de l’immortalité que symbolisent éternellement les rameaux verts.

4Désormais, la voix chère nous parlera d’ailleurs,
depuis les rivages de « Bonne Espérance », sans doute,
À l’écouter au vent des cimes,
attentifs aux réminiscences du cœur et de l’esprit,
passera en nous le souffle qui rend meilleur.
Francis Dubost
(6 mai 2012)

Notes

* Inspiré par Maître Daichi (1290-1366): «La montagne regarde l’homme, L’homme regarde la montagne.»

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francis Dubost, « À Jean », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 23 | 2012, 16-17.

Référence électronique

Francis Dubost, « À Jean », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 23 | 2012, mis en ligne le 30 juin 2015, consulté le 25 juin 2017. URL : http://crm.revues.org/12799

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org