Navigation – Plan du site

De l’usage de l’acte notarié à la fin du Moyen Âge

L’utilisation des actes d’après les registres notariés orléanais du XVe siècle

Kouky Fianu
p. 457-479

Résumé

Une comparaison attentive des actes et des minutiers produits par les notaires royaux d’Orléans au XVe siècle donne de ces documents une image différente de celle qui est habituellement privilégiée. Avant d’être des outils juridiques, ils ont permis aux médiévaux qui y recouraient d’exprimer des rapports auxquels la mise par écrit conférait une force supplémentaire.

A careful comparison of the sealed charters and of the registers produced by fifteenth-century royal notaries in Orleans provides new insight into these documents. Rather than merely being legal tools, as they are usually presented, they allowed medieval people to express relations which gained in force by the sole fact of being written down.

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2014.

Pour citer cet article

Référence papier

Kouky Fianu, « L’utilisation des actes d’après les registres notariés orléanais du XVe siècle », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 22 | 2011, 457-479.

Référence électronique

Kouky Fianu, « L’utilisation des actes d’après les registres notariés orléanais du XVe siècle », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 22 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 16 septembre 2014. URL : http://crm.revues.org/12625 ; DOI : 10.4000/crm.12625

Auteur

Kouky Fianu

Université d’Ottawa

Articles du même auteur

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes