Navigation – Plan du site

De l’usage de l’acte notarié à la fin du Moyen Âge

De l’utilisation des notaires en Berry rural (XIVe-XVe siècles)

Françoise Michaud-Fréjaville
p. 441-455

Résumé

En dépit de l’abondance apparente des sources, l’accès aux preuves des usages qui furent faits des démarches et des écrits des notaires berrichons est malaisé. On a choisi de suivre quelques pistes, en particulier celles des terriers et des assises seigneuriales, or elles se sont révélées souvent décevantes. Ce sont les aveux et dénombrements qui, plus que le véritable usage des actes, ont permis de commencer à mettre en place pour le Berry une chronologie de la place prise par les notaires, et surtout les notaires jurés, dans la pratique de l’écrit à partir du début du XIVe siècle.

In spite of the apparent wealth of sources, it is difficult to clearly define the activities of Berry notaries and the exact uses to which notarial documents were put. We chose to follow various lines of research, in particular those involving land account-books and Crown Courts pronouncements, but these often turned out disappointing. Rather than legal acts, it is the records of bonds between vassals and overlords and census registers that have enabled Berry researchers to begin to trace chronologically the emerging power of notaries and especially of sworn notaries in the practice of written deeds from the beginning of the XIVth century.

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2014.

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise Michaud-Fréjaville, « De l’utilisation des notaires en Berry rural (XIVe-XVe siècles) », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 22 | 2011, 441-455.

Référence électronique

Françoise Michaud-Fréjaville, « De l’utilisation des notaires en Berry rural (XIVe-XVe siècles) », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 22 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 24 octobre 2014. URL : http://crm.revues.org/12566 ; DOI : 10.4000/crm.12566

Auteur

Françoise Michaud-Fréjaville

CESFiMA – Université d’Orléans

Articles du même auteur

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes