Navigation – Plan du site

De l’usage de l’acte notarié à la fin du Moyen Âge

Étude de deux chartriers de laïcs en Basse-Normandie au Moyen Âge

Isabelle Bretthauer
p. 431-440

Résumé

Les laïcs constituent les principaux clients des notaires à la fin du Moyen Âge. L’étude de deux chartriers de laïcs, vivant dans la région d’Alençon, permet d’observer plusieurs volontés de conservation des actes notariés, entre preuves de la constitution d’un patrimoine foncier, sauvegarde des possessions familiales et gestion quotidienne des relations avec autrui. Le rôle du notaire dans ce contexte ne se limite pas à l’écriture de ces actes : en rédigeant des documents nécessaires à la gestion des domaines, il participe également à la bonne marche des seigneuries locales. Homme de probité, il est également un intermédiaire entre les contractants eux-mêmes, apportant son crédit aux relations entre seigneurs et dépendants.

Laymen were the main clients of late medieval notaries. The study of two lay archives from the region of Alençon reveals various reasons for keeping notarial contracts, seen as proof of constitution of estate, as a means of protecting family possessions, or as a tool of daily administration of personal relationships. In this context, the notary’s role was not limited to writing these documents. He also contributed to the proper functioning of local seigniorial powers: as a man of probity, he was an intermediary between contractees, his reputation serving the relations between lords and their dependents.

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2014.

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Bretthauer, « Étude de deux chartriers de laïcs en Basse-Normandie au Moyen Âge », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 22 | 2011, 431-440.

Référence électronique

Isabelle Bretthauer, « Étude de deux chartriers de laïcs en Basse-Normandie au Moyen Âge », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 22 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 30 juillet 2014. URL : http://crm.revues.org/12563 ; DOI : 10.4000/crm.12563

Auteur

Isabelle Bretthauer

Laboratoire ICT – Université Paris 7

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes