Navigation – Plan du site

L’imprévu (XVe-XVIe siècle)

« Le malheur du temps qui court »

Les accidents politiques à Rennes en 1589
Philippe Hamon
p. 335-356

Résumé

La conjoncture politique française de l’année 1589 est marquée par toute une série d’accidents, qui vont des conséquences de l’exécution des Guises à l’avènement d’un roi protestant. Observée depuis Rennes, cette période permet de mesurer comment une importante ville de province est conduite, dans la crise même, à choisir son camp et à entrer dans une guerre civile. Ainsi les accidents, qu’ils soient d’ampleur nationale ou qu’ils se déroulent à Rennes même, provoquent-ils des ruptures significatives. Ceux qui sont étudiés ici donnent également l’occasion de mettre en évidence une politisation accrue des Rennais, née elle aussi de la crise. Dans ce contexte, l’article souligne la complexité du jeu des autorités rennaises. Elles utilisent toute une gamme de pratiques et de medias pour tenter de maîtriser la situation, qu’il s’agisse de réguler la circulation de l’information ou d’assurer concrètement la défense militaire de la ville. Elles font de leur mieux aussi pour réfréner les tensions et les peurs qu’une telle conjoncture suscite nécessairement. Elles s’essaient enfin à donner sens à ce tourbillon, si nécessaire en réinterprétant les accidents précédents.

The year 1589 in French political life was marked by an extraordinary series of events: most notably, the fallout from the execution of the Guises to the accession to the throne of a protestant king. As seen from Rennes, this period allows us the opportunity to gauge how an important provincial city was led, in a time of crisis, to choose which side to belong in the ensuing civil war. Thus, events, whether taking place on the national stage or simply at the regional level, can be seen to produce a signficant break with the past. By focusing on particular events in relation to Rennes, we can observe the increasing politicization of the population that occurred during this crisis. In this context, this paper emphasizes the complexity of the role of the authorities of Rennes who used a wide range of strategies and different media in order to try and take control of the situation, whether by regulating how news circulated in the town or by securing its military defenses, their aim being to dampen down the tensions and fears which necessarily occur in such a situation, and, ultimately, to try and make sense of these turbulent times, if needs be by reinterpreting the events that had taken place.

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2014.

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Hamon, « « Le malheur du temps qui court » », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 22 | 2011, 335-356.

Référence électronique

Philippe Hamon, « « Le malheur du temps qui court » », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 22 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 20 avril 2014. URL : http://crm.revues.org/12552 ; DOI : 10.4000/crm.12552

Auteur

Philippe Hamon

Université Rennes 2 – Cerhio (CNRS, UMR 6258)

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes