Navigation – Plan du site

L’imprévu (XVe-XVIe siècle)

Montaigne : la mission et l’imprévu

Daniel Ménager
p. 323-333

Résumé

Dans le livre I des Essais, toutes sortes d’anecdotes ont pour but de nous faire réfléchir sur les vertus et les inconvénients de l’imprévu. Finalement, les premières l’emportent largement sur les seconds. Car l’imprévu possède le grand avantage de nous stimuler et de relancer une pensée souvent paresseuse. Toute la question est de savoir quelle place il peut occuper dans l’écriture des Essais. Car la grande affaire de Montaigne, c’est l’heuristique.

In the first book of Montaigne’s Essais, one finds many anecdotes that aim to make us think about the advantages and disadvantages of the unforeseen. In the end, the former largely prevail over the latter, because the unforeseen has the capacity to stimulate us and to provoke us into reassessing thought processes that may have been too lax. The key is to find out what place the unforeseen occupies in the writing of the Essais since, above all, Montaigne’s chief concern is heuristic.

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2014.

Pour citer cet article

Référence papier

Daniel Ménager, « Montaigne : la mission et l’imprévu », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 22 | 2011, 323-333.

Référence électronique

Daniel Ménager, « Montaigne : la mission et l’imprévu », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 22 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 30 juillet 2014. URL : http://crm.revues.org/12551 ; DOI : 10.4000/crm.12551

Auteur

Daniel Ménager

Articles du même auteur

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes