Navigation – Plan du site

L’imprévu (XVe-XVIe siècle)

L’imprévu dans les Nouvelles Récréations et Joyeux Devis de Bonaventure des Périers

Bénédicte Boudou
p. 307-321

Résumé

Les Nouvelles Récréations de Bonaventure des Périers sont fondées sur une esthétique de l’imprévu. D’abord par le jeu sur le contraste entre les précautions prises et l’issue imprévue qui les rend inutiles. À cause aussi de l’antiphrase qui dit le contraire de ce qu’elle fait entendre. Sur le plan de l’énonciation, le narrateur déconcerte encore les attentes du lecteur en changeant de sujet ou de rythme. Enfin, à la hantise du temps, Des Périers oppose l’improvisation, seule capable de s’ajuster par ses inventions à l’imprévisibilité du réel.

Bonaventure des Périers’ Nouvelles Récréations are based on an aesthetics of contingency by playing on the contrast between the precautions taken and the unexpected results that make them redundant, but also through a particular use of antiphrasis. The narrator likes to thwart the reader’s expectations by passing from one topic, or one rhythm, to another. Furthermore, the importance of improvisation in the text can be explained by a fear of the passing of time which leads to all sorts of unnecessary precautions while improvisation, by contrast, is better adjusted to dealing with the unpredictable.

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2014.

Pour citer cet article

Référence papier

Bénédicte Boudou, « L’imprévu dans les Nouvelles Récréations et Joyeux Devis de Bonaventure des Périers », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 22 | 2011, 307-321.

Référence électronique

Bénédicte Boudou, « L’imprévu dans les Nouvelles Récréations et Joyeux Devis de Bonaventure des Périers », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 22 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 02 septembre 2014. URL : http://crm.revues.org/12550 ; DOI : 10.4000/crm.12550

Auteur

Bénédicte Boudou

TRAME – Université de Picardie-Jules Vernes

Articles du même auteur

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes