Navigation – Plan du site

La répression de la sorcellerie aux marges du royaume de France à la fin du Moyen Âge

La « naissance » du sabbat

Autour de l’arrière-plan hérétique des Errores Gazariorum
Kathrin Utz Tremp
p. 243-253

Résumé

The heretical elements in the Errores Gazariorum, a treatise written in the Savoyard Valley of Aosta in the second half of the 1430s, and containing one of the first descriptions of the new sect of male and female witches, bring us back to the Piedmont region of the 1380s. People say that a heretical «synagogue» showing almost all the features of what was to become the witches’ sabbath has taken place there. This narrative is the by-product of the «encounter» of a frustrated inquisitor and of a confused person whose mind had been broken by torture and who is at the end of an adventurous spiritual career.

Ce sont les éléments hérétiques contenus dans les Errores Gazariorum (une des premières descriptions de la secte des sorciers et sorcières, écrite dans la deuxième moitié des années 1430 dans le Val d’Aoste savoyard) qui nous ramènent dans le Piémont des années 1380 où nous trouvons une « synagogue » pratiquement complète. Elle est le produit de la « rencontre » entre un inquisiteur frustré et un individu à l’esprit confus, brisé par la torture et à la fin d’une carrière spirituellement aventureuse.

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2014.

Pour citer cet article

Référence papier

Kathrin Utz Tremp, « La « naissance » du sabbat », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 22 | 2011, 243-253.

Référence électronique

Kathrin Utz Tremp, « La « naissance » du sabbat », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 22 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 20 octobre 2014. URL : http://crm.revues.org/12545 ; DOI : 10.4000/crm.12545

Auteur

Kathrin Utz Tremp

Université de Lausanne / Archives de l’État de Fribourg (CH)

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes