Navigation – Plan du site

Crimes, Misdemeanors, and Conflict Resolution in the Works of Philippe de Vigneulles (1471-c. 1528)

Gender and the Local Expression of Authority in Philippe de Vigneulles’s Metz

Susannah Crowder
p. 181-191

Résumé

In this essay I explore themes of female authority and peacemaking in the Chronique, through the lenses of war, theater, and marriage. In 1468, according to Philippe, a nobleman named Henri de la Tour married a young girl whom he had seen perform the role of Catherine of Siena onstage. An evaluation of the episode in light of new evidence from its textual sources reveals a carefully shaped story that draws upon historical context and past narrative events in order to create a peaceful resolution for a decades-old conflict with the de la Tour family. Through the development of three characters named Catherine – the saint, the actor, and the play’s female patron – Philippe promotes a model of power and sanctity that unites contemporary ideas about successful political negotiation with women’s urban religious devotion. The saint and her living representatives redeem a militaristic villain at the same time that the text concludes a larger narrative arc about the healing of old wounds.

Dans cet essai, j’explore les thèmes de la paix et de l’autorité des femmes dans la Chronique, à travers les perspectives de la guerre, du théâtre, et du mariage. En 1468, selon Philippe, un noble nommé Henri de la Tour a épousé une jeune fille qu’il avait vue jouer le rôle de Catherine de Sienne. Une évaluation de l’épisode à la lumière de nouvelles preuves de ses sources textuelles révèle une histoire soigneusement agencée qui s’appuie sur le contexte historique et le récit des événements passés afin de créer une solution pacifique à un vieux conflit avec la famille de la Tour. Grâce à l’élaboration de trois personnages au nom de Catherine – la sainte, l’actrice, et la mécène de la pièce – Philippe promeut un modèle de puissance et de sainteté qui unit les idées contemporaines de la négociation politique avec la dévotion religieuse des femmes urbaines. La sainte et ses représentantes sauvent un méchant militariste en même temps que le texte termine un arc narratif plus large portant sur la guérison de vieilles blessures.

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2014.

Pour citer cet article

Référence papier

Susannah Crowder, « Gender and the Local Expression of Authority in Philippe de Vigneulles’s Metz », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 22 | 2011, 181-191.

Référence électronique

Susannah Crowder, « Gender and the Local Expression of Authority in Philippe de Vigneulles’s Metz », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 22 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 22 novembre 2014. URL : http://crm.revues.org/12530 ; DOI : 10.4000/crm.12530

Auteur

Susannah Crowder

John Jay College, CUNY

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes