Navigation – Plan du site

Les voix narratives du récit médiéval : approches linguistiques et littéraires

Who is telling the story?

Problems of narrative voice in late-medieval catalogues of women
Helen Swift
p. 151-166

Résumé

Narrative voices proliferate in catalogue-of-women poems in the late fifteenth and early sixteenth centuries. This article takes as a case study Jehan Du Pré’s Le Palais des nobles dames ([1534] to consider the most fruitful and appropriate approach to such proliferation in a manner that tries to avoid imposing upon the medieval text anachronistic notions of coherence or of narrative voice as a unitary human consciousness. Drawing on A. C. Spearing’s Textual Subjectivity and linguistic distinctions between énonciateur, locuteur, and énoncé, I examine the status of women’s voices in the poem: the relationship between speaker and utterance, and whether it is, indeed, possible identify these speaking subjects specifically as voices. Analysis is also extended to include the work’s paratextual features, the status of the author, and the role of the audience in telling the stories of noble ladies.

Les voix narratives foisonnent dans des catalogues poétiques écrits pour la défense des femmes à la fin du quinzième et au début du seizième siècle. Cet article prend comme cas d’étude Le Palais des nobles dames ([1534]) de Jehan Du Pré pour identifier l’approche la plus fructueuse qui permette de comprendre un tel foisonnement, tout en tâchant d’éviter d’imposer au texte médiéval des notions anachroniques de cohérence ou de voix narrative comme conscience humaine unitaire. Faisant appel à Textual Subjectivity d’A. C. Spearing et à la distinction linguistique entre énonciateur, locuteur et énoncé, nous examinerons le statut des voix de femmes dans le poème quant aux rapports entre celles qui parlent et ce qu’elles disent; nous nous demanderons s’il est possible de les désigner comme “voix”. L’analyse comprendra également les éléments paratextuels, le statut de l’auteur, et le rôle du lectorat lors du récit des histoires des nobles dames.

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2014.

Pour citer cet article

Référence papier

Helen Swift, « Who is telling the story? », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 22 | 2011, 151-166.

Référence électronique

Helen Swift, « Who is telling the story? », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 22 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 30 septembre 2014. URL : http://crm.revues.org/12524 ; DOI : 10.4000/crm.12524

Auteur

Helen Swift

University of Oxford

Articles du même auteur

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes