Navigation – Plan du site

Les voix narratives du récit médiéval : approches linguistiques et littéraires

Irrepressible Malebouche

Voice, citation and polyphony in the Roman de la rose
Chimène Bateman
p. 9-23

Résumé

The Roman de la rose demonstrates the complexity and versatility of voice in Old French narrative. The “losengier” figure of Malebouche, who appropriates and transforms other people’s discourse, illustrates how utterances in the text function. As Mikhail Bakhtin’s theory of heteroglossia suggests, the voice of each speaking subject is constituted by the citation of other voices, but the “entencion” and context of each utterance make it unique. Bakhtin’s related concept of polyphony leads us to investigate the ethical significance of speech acts, since different voices in the romance possess authority to varying degrees. Although women’s voices are denied authority in the text, the authority of Jean de Meun’s narrator and of other anti-feminist voices is also undermined. While women are accused of misusing language in the same manner as Malebouche, the resemblance of male figures to Malebouche contradicts this essentialist view of gender.

Le Roman de la rose démontre la complexité et la polyvalence de la voix dans le récit en ancien français. Malebouche, personnage du « losengier » qui s’approprie et transforme les discours des autres, illustre la façon dont fonctionnent les énoncés dans le texte. Comme suggère la théorie de l’hétéroglossie de Mikhail Bakhtine, la voix de chaque sujet parlant se constitue à travers la citation des autres voix, mais l’« entencion » et le contexte de chaque énoncé le rendent unique. La notion liée de polyphonie chez Bakhtine nous amène à examiner la portée éthique des actes de parole, car les différentes voix du roman possèdent des degrés divers d’autorité. Bien que les voix féminines soient dépourvues d’autorité, l’autorité du narrateur de Jean de Meun et des autres voix anti-féministes est également remise en question. Les personnages masculins qui accusent les femmes de ressembler à Malebouche lui ressemblent eux-mêmes, ce qui dément leur représentation essentialiste de l’identité sexuelle.

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2014.

Pour citer cet article

Référence papier

Chimène Bateman, « Irrepressible Malebouche », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 22 | 2011, 9-23.

Référence électronique

Chimène Bateman, « Irrepressible Malebouche », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 22 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 28 novembre 2014. URL : http://crm.revues.org/12509 ; DOI : 10.4000/crm.12509

Auteur

Chimène Bateman

Wadham College, University of Oxford

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes