Navigation – Plan du site

Marie-Thérèse Lorcin,Les recueils de proverbes français (1160-1490). Sagesse des nations et langue de bois

Lydwine Scordia
Référence(s) :

Marie-Thérèse Lorcin,Les recueils de proverbes français (1160-1490). Sagesse des nations et langue de bois,Paris, Champion (« Essais sur le Moyen Âge » 50), 2011, 156p.

ISBN 978-2-7453-2053-7

Texte intégral

1De nos jours, l’engouement pour les proverbes s’est éteint et les temps contemporains ne créent pas de nouveaux proverbes. Nous avons nos jeux de mots et slogans souvent détournés de publicités ou de films, mais ces petites phrases appartiennent à un autre genre, volatile par essence. Quant aux « pages roses du dictionnaire », on se demande bien quel sens une telle formulation ferait éclore dans les cerveaux de nos étudiants.

2Marie-Thérèse Lorcin renoue avec la collection « Essais sur le Moyen Âge », dirigée par Jean Dufournet, où elle avait publié Façons de sentir et de penser : les fabliaux français (n° 6 de la collection, 1979). L’auteure attire l’attention sur une vingtaine de recueils de proverbes réalisés entre le XIIe et le XVe siècle et invite à les considérer comme des œuvres à part entière. Loin de se recopier les uns les autres, ils témoignent du dynamisme du genre, et ils reflètent la société avec ses constantes et ses changements.

3Pratiquant la superposition d’origines (biblique pour un tiers d’entre eux, antique, celtique, germanique…) et de thématiques (voir les tableaux synoptiques), les recueils rassemblent 3500 proverbes au XVe siècle. Leur nombre augmente depuis le XIIe siècle.

4L’ouvrage est composé en deux parties : la première centrée sur les thèmes des proverbes et la seconde sur les types de recueils. La première partie fourmille de citations permettant de délimiter les thèmes et la vision du monde qu’ils révèlent. L’auteure donne de nombreux exemples, parmi lesquels on trouve les variantes d’un proverbe bien connu : « Oigniez le vilain la paume et il vous chiera dedans » (« Graissez la paume du vilain et il vous chiera dedans »), « Oignés le vilain il vous poindra / Poignés vilain il vous oindra ». Dans la deuxième partie, elle établit une typologie des recueils de proverbes en quatre parties. 1. « Les cahiers d’exercice pour les écoles » qui servent au travail de grammaire, de versification, d’apprentissage du latin : les écoliers utilisent un fonds de proverbes moraux (5 titres parmi lesquels le Cahier d’un écolier d’Arbois, le livret du maître Serlon de Wilton). 2. « Les variations en vers pour public courtois » en français, dont le plus ancien modèle est les Proverbes au vilain (fin XIIe siècle). 3. « Les collections pour amateurs éclairés », comme les 351 proverbes classés par ordre alphabétique et analysés par le chanoine Jean Miélot au service de Philippe le Bon. 4. La catégorie de « quelques outsiders » avec les Proverbes d’Alain (attribué à Alain de Lille), les Prouerbes mouraulx de Christine de Pizan et la Ballade des proverbes de François Villon. Au total, une vingtaine de recueils où les auteurs ont fait œuvre originale par le choix, la traduction, la mise en vers, le classement, la paraphrase ajoutés, selon les cas.

5Le genre traverse le Moyen Âge et s’enrichit sans jamais ôter l’ancien ou le contradictoire : le vilain est tantôt synonyme de bassesse tantôt de sagesse – comme le berger. Les proverbes reflètent la vie. Tableaux, sources et bibliographie, glossaire, index enrichissent le volume qui devrait, lors d’une réimpression, être nettoyé de ses coquilles.

Pour citer cet article

Référence électronique

Lydwine Scordia, « Marie-Thérèse Lorcin,Les recueils de proverbes français (1160-1490). Sagesse des nations et langue de bois », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2011, mis en ligne le 10 janvier 2012, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://crm.revues.org/12459

Haut de page

Auteur

Lydwine Scordia

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org