Navigation – Plan du site

François Amy de la Bretèque, L’Imaginaire médiéval dans le cinéma occidental

Marie-Thérèse de Medeiros
Référence(s) :

François Amy de la Bretèque, L’Imaginaire médiéval dans le cinéma occidental, Paris, Honoré Champion (« Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge »), 2004

Texte intégral

1Avec cet ouvrage, qui se déploie sur 1 276 pages, les cinéphiles qui s’intéressent au Moyen Âge, mais aussi les médiévistes désireux de cerner la réception de l’époque médiévale par la fin du XIXe et par le XXe siècle possèdent un précieux instrument de travail et d’information. L’auteur précise dans son introduction que son corpus prend en compte « quelque 280 films » (p. 18) européens et américains, réalisés sur plus d’un siècle et offre dans sa filmographie générale en fin de volume 290 entrées, dont les trois dernières datées du XXIe siècle. Il restreint toutefois chronologiquement son champ d’investigation du Moyen Âge, qui n’est pas celui de l’histoire traditionnelle, de la fin de l’Empire romain à la chute de Constantinople, mais celui de la féodalité, de la chevalerie, des châteaux-forts et des cathédrales, (références immédiates pour le destinataire moderne), avec un prolongement vers les XIVe et XVe siècles. L’objectif de F. de la Bretèque est de « saisir ce qu’a été l’imaginaire des films qui ont pris pour sujet le Moyen Âge ; (d’) essayer de dresser un catalogue des composantes de cet imaginaire ; (de) voir comment il a évolué au fil d’un siècle de cinéma ; (d’) étudier ce que ce discours sur l’époque médiévale signifiait en relation avec la société de l’époque de production ; enfin (de) faire la part dans cet imaginaire de ce que le cinéma a repris d’un héritage médiéval authentique » (p. 13). Cette étude qui s’inscrit dans l’histoire des représentations comporte trois parties : « un gros bloc central descriptif encadré par deux parties synthétiques » (p. 22). En premier lieu donc des « questions générales », dont celle de la poétique de l’anachronisme, celle des « influences » ou mieux des « migrations » de la littérature et des autres arts vers le cinéma et aussi des films entre eux, donc d’une intertextualité au sens large, ou encore celle des origines de la représentation cinématographique du Moyen Âge. La partie centrale est consacrée à l’étude de films classés non pas en fonction d’une approche diachronique (celle du référent historique, celle de l’histoire du cinéma), mais suivant « une organisation logique des thèmes » (p. 187). Dans une première rubrique sont étudiés des films dérivés de « créations culturelles médiévales » : vies de saints, romans courtois, fabliaux… Une seconde rubrique intitulée « le décor de l’histoire » s’attache à des films dont le cadre est constitué par des événements historiques bien connus (croisades, peste noire, guerre de Cent Ans…), et la dernière à des films qui placent leur fiction dans un « fantasme moyenâgeux », c’est-à-dire « dans un cadre médiéval complètement « désancré », sans prétention aucune ni à la fidélité historique, ni à la conformité à un cadre narratif ou idéologique » (p. 190). Dans la dernière partie un certain nombre de synthèses et d’ouvertures sont proposées au lecteur et présentées comme des réponses à cette vaste question : « comment représenter le Moyen Âge ? » Le livre de F. de la Bretèque, qui s’adresse, d’après la quatrième de couverture, « aux médiévistes désireux de voir comment l’époque qu’ils étudient continue d’alimenter l’imaginaire de nos contemporains » et aux « historiens du cinéma », devrait combler les attentes d’un plus large public : tout honnête homme curieux d’approfondir sa réflexion sur son « goût du Moyen Âge », sur les problèmes de représentation, sur les correspondances entre différents types de langage.

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-Thérèse de Medeiros, « François Amy de la Bretèque, L’Imaginaire médiéval dans le cinéma occidental », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2004, mis en ligne le 30 novembre 2009, consulté le 25 novembre 2017. URL : http://crm.revues.org/116

Haut de page

Auteur

Marie-Thérèse de Medeiros

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org