Navigation – Plan du site

Paul Payan, Entre Rome et Avigon. Une histoire du Grand Schisme (1378-1417)

Bernard Ribémont
Référence(s) :

Paul Payan, Entre Rome et Avigon. Une histoire du Grand Schisme (1378-1417), Paris, Flammarion, 2009

ISBN 978-2-0812-0229-0

Texte intégral

1On sait combien le Grand Schisme, qui entraîna pendant de longues années une profonde scission dans l’Église romaine qui vit deux, même trois papes, put bouleverser la Chrétienté occidentale. L’ouvrage de Paul Payan se propose d’en retracer l’histoire. Ce livre, qui fait suite à de nombreux travaux sur la question, se présente comme une synthèse, permettant au lecteur d’avoir une bonne vue d’ensemble des événements avec toutefois suffisamment de détails, sans pour autant être noyé dans un espace infinitésimal. C’est donc un bon livre qui met une solide érudition au service d’un exposé clair, agréable à lire, permettant à différents publics, du curieux d’histoire médiévale au chercheur, de trouver des informations et des analyses d’excellente qualité. Ce n’est d’ailleurs pas une des moindres qualités de cet ouvrage que de se lire comme un roman, tant l’auteur a su faire revivre les multiples épisodes de ce schisme : les navettes entre Avignon et Rome, les intrigues, les manœuvres, les différentes interventions des divers pouvoirs, de l’Université, etc. Les personnages sont également tracés d’une plume à la fois savante et alerte et le lecteur voit revivre les acteurs du drame dans toute leur épaisseur, avec des personnalités particulièrement fortes, comme Urbain VI, le « petit archevêque de Bari » qui allait bien surprendre son monde par son autoritarisme inattendu, ou Benoît XIII, rusé et autoritaire, acteur d’une évasion quelque peu rocambolesque, etc.

2Mais que l’on ne se laisse pas prendre aux accents ‘littéraires’ qui précèdent : P.P. fournit là un vrai travail d’historien, en posant sans cesse de bonnes questions à propos des événements de 1378-1417 : pourquoi l’établissement en Avignon ? La pression du (des) retour(s) à Rome. Les enjeux de pouvoirs entre les familles romaines, le peuple de Rome (« nous le voulons romain ! », l’empereur, le roi de France et le roi d’Angleterre. L’Espagne et le Portugal, que l’on a trop tendance à oublier, voient ici leurs rôles respectifs mis en valeur. L’auteur ne néglige pas non plus les questions idéologiques et n’oublie pas de mettre en relation les événements avec les théories de Wycliff, avec les ‘hérésies’, comme celle de Jean Hus. Philippe de Mézières, Gerson Pierre d’Ailly, Francesco Zabarella, etc. sont convoqués pour bien montrer que le Grand Schisme a aussi été une période d’effervescence intellectuelle.

3Je recommande donc fortement la lecture de cet ouvrage qui, effectivement, se lit ‘comme un roman’, sans pour autant négliger la rigueur de l’historien. C’est à ce titre une belle réussite.

Pour citer cet article

Référence électronique

Bernard Ribémont, « Paul Payan, Entre Rome et Avigon. Une histoire du Grand Schisme (1378-1417) », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2009, mis en ligne le 18 juin 2009, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://crm.revues.org/11564

Haut de page

Auteur

Bernard Ribémont

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org