Navigation – Plan du site

Chantal Connochie-Bourgne (dir.), Mondes marins du Moyen Âge

Silvère Menegaldo
Référence(s) :

Mondes marins du Moyen Âge, actes du 30e Colloque du CUERMA, 3, 4 et 5 mars 2005, études réunies par Chantal Connochie-Bourgne, Publications de l’Université de Provence (« Senefiance », 52), 2006, 425 p.
ISBN 2-85399-632-8

Texte intégral

1La Navigation de saint Brendan (d’ailleurs souvent évoquée dans ce volume) mise à part, il est exceptionnel que les textes littéraires médiévaux concèdent une place centrale à la mer ou à la navigation maritime, et c’est tout l’intérêt de ces actes que d’aborder cette question, moins rebattue qu’il pourrait sembler de prime abord. À côté de recueils plus ou moins récents (par exemple L’Eau au Moyen Âge, Senefiance, 15, 1985 ou Dans l’eau, sous l’eau, Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2002) consacrés à l’élément liquide, il apparaît en effet tout à fait opportun d’engager une exploration des espaces spécifiquement marins, et particulièrement de s’interroger sur navigations et traversées maritimes, sujet sur lequel le colloque aurait d’ailleurs peut-être gagné à être spécifiquement centré.

2Parmi les 31 contributions rassemblées dans ce volume, une majorité est consacrée à la littérature médiévale, en particulier romanesque. Beaucoup parmi elles s’intéressent aux navigations et traversées maritimes, d’île en île ou bien simplement d’un rivage à un autre, et s’attachent à en analyser la place et les modalités, voire le rôle « structurant » : on renverra spécialement sur ce point aux deux contributions d’A. Corbellari (« La mer, espace structurant du roman courtois ») et de F. Gingras, ce dernier mettant bien en évidence à travers l’exemple du Roman d’Apollonius de Tyr et de Floire et Blancheflor l’importante « part maritime des ‘premiers romans’ », avant que rapidement ne s’opère « le mouvement de la mer vers la terre, du roman maritime au roman de chevalerie ». A côté du roman de Perlesvaus (A. Berthelot, H. Bouget et I. Olivier) et de la légende tristanienne dans ses diverses versions (P.H. Andersen, J.-M. Pastré et A. Richard), qui bénéficient dans cette perspective d’une attention particulière, sont également envisagés dans leurs rapports à l’espace maritime les lais d’Eliduc et de Guigemar (A.E. Korczakowska), la partie finale du Roman de Troie, consacrée aux aventures d’Ulysse (S. Cerrito), le Lancelot-Graal (O. Errecade), la Chanson de Guillaume, où la mer apparaît comme « le domaine exclusif et dangereux des Sarrasins » (V. Naudet), le Roman d’Alexandre dans sa partie concernant « l’exploration sous-marine d’Alexandre » (H. Bellon-Méguelle), ou encore la vita de saint Clément dans la littérature hagiographique et exemplaire (M.-A. Polo de Beaulieu). D’autres contributions, toujours dans le domaine littéraire, s’intéressent de leur côté à des motifs comme la tempête (D. James-Raoul), l’embarquement (dans le Roman de Brut de Wace et la Vie de saint Gilles de Guillaume de Berneville : F. Laurent), ou bien aux « monstres marins » (à travers l’exemple de Gautier Map et de l’Ovide moralisé : M. Possamaï). Evidemment les récits de voyage ne sont pas oubliés, avec des études portant sur le vocabulaire nautique de Marco Polo (P. Ménard), sur l’Evagatorium de Félix Fabri (N. Chareyron et M. Tarayre), auxquelles on peut ajouter la Vie de saint Louis (H. Legros), non plus que l’usage métaphorique des images maritimes que l’on peut trouver dans L’Enfer de Dante (L.N. Smith), Le Voir Dit de Guillaume de Machaut (V. Fasseur), le Livre de pensée de Charles d’Orléans (C. Noacco), ou bien les poèmes composés dans les Puys de Rouen et de Dieppe (D. Hüe). Enfin, pour compléter l’ensemble, quelques contributions sont plus spécialement dévolues à l’iconographie (J. Arrouye, J. Leclercq-Marx, et S. Douchet, ce dernier à propos de l’histoire de Jonas), aux textes didactiques et encyclopédiques, herbiers, lapidaires, et autres ouvrages médicaux (G. Dumas, V. Gontéro, C. Le Cornec), à l’histoire (sur les petits ports bretons : J.-P. Legay).

Pour citer cet article

Référence électronique

Silvère Menegaldo, « Chantal Connochie-Bourgne (dir.), Mondes marins du Moyen Âge », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2006, mis en ligne le 02 septembre 2008, consulté le 28 juillet 2017. URL : http://crm.revues.org/1054

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org