Navigation – Plan du site

Keith Busby, Bernard Guidot & Logan E. Whalen (dir.), « De sens rassis ». Essays in Honor of Rupert T. Pickens

Silvère Menegaldo
Référence(s) :

Keith Busby, Bernard Guidot & Logan E. Whalen (dir.), « De sens rassis ». Essays in Honor of Rupert T. Pickens,  Amsterdam-New York, Rodopi (« Faux Titre » 259), 2005, xxviii-753 p.
ISBN 90-420-1755-4

Texte intégral

1A l’image des intérêts du dédicataire (dont la bibliographie, comme d’usage, figure en début d’ouvrage, et comprend notamment des études sur Chrétien de Troyes, les Lais de Marie de France, ou encore une édition de Jaufré Rudel), ce très épais (xxviii + 753 pages de beau papier crème) volume de mélanges recueille un ensemble d’études très varié, concernant aussi bien la philologie que la littérature, la langue d’oc que la langue d’oïl, la lyrique que le roman ou la chanson de geste. Nous nous contenterons d’évoquer brièvement leur contenu, tout en relevant au passage le nombre élevé de contributions françaises pour un recueil dédié à un médiéviste américain (précisément 14 sur 48).

2Sont consacrées à la littérature et plus largement à la société occitanes les études de F.R.P. Akehurst (l’adultère chez les troubadours et dans les textes juridiques gascons), W. Calin (le poète baroque Michel Tronc), W. Paden (« Before the Troubadours : The Archaic Occitan Texts and the Shape of Literary History »), W. Pfeffer (le vin dans la société occitane, notamment à partir du témoignage des sources littéraires), E. Wilson Poe (« Lord Hermit and the Joglar from Velay : Peire de Maensac as the Author of Estat aurai de chantar »), S.N. Rosenberg (« French Songs in Occitan Chansonniers : Mahieu le Juif in ms. O ») et d’E. Birge Vitz (la performance dans Flamenca).

3Concernant la chanson de geste, on relève les contributions de R.F. Cook (« Notes sur le texte du Bâtard de Bouillon »), B. Guidot (« La famille de Narbonne dans Elie de Saint-Gilles »), E.A. Heinemann (« More on Speech Presentation in the Charroi de Nîmes »), C.M. Jones (« Polyglots in the chansons de geste »), W.W. Kibler (« Huon de Bordeaux in its Manuscripts »), M. Ott (« Le siège de Narbonne dans le Siège de Barbastre et Buevon de Conmarchis ») et de M.J. Schenck (sur le jugement de Ganelon).

4La matière de Bretagne est abordée dans les études de G.J. Brault (« The Prose Lancelot and the ‘Galehot Roll of Arms’ »), C.W. Carroll (sur le ms. P d’Erec et Enide), C.J. Chase (sur le prologue de l’Estoire del Saint Graal, texte et image), C. Ferlampin-Acher (« Perceforest et Chrétien de Troyes »), D.F. Hult (à propos de la version dérimée du Chevalier de la charrette qui se trouve dans certains mss. du Lancelot en prose), A. Kostka (« La ville, un Autre Monde ? Discontinuité de l’espace urbain dans les romans arthuriens »), N.J. Lacy (« On Armor and Identity : Chrétien and Beyond »), O. Linder (« rire et distinction aristocratique dans le Tristan en prose »), D. Maddox (« Intratextual Rewriting in the Roman de Tristan of Beroul »), P. Ménard (« Les Prophéties de Merlin et l’Italie au XIIIe siècle »), E.J. Mickel (« Marie’s Use of Monologue and Dialogue in the Lais »), J.-R. Valette (sur le personnage de Galaad dans la Queste del Saint Graal), L.J. Walters (« The King’s Example : Arthur, Gauvain and Lancelot in Rigomer and Chantilly, Musée Condé 472 »), L.E. Whalen (Marie de France et la rhétorique antique) et de L.D. Wolfgang (sur le ms. E du Chevalier de la charrette).

5Il est encore question de roman dans les contributions de K. Busby (sur les miniatures absentes du ms. BnF fr. 15101 de Florimont), J. Tasker Grimbert (réception de la légende tristanienne dans Galeran de Bretagne), B. Sargent-Baur (Jehan et Blonde comme réécriture de Cligès) et de S. Sturm-Maddox (Amadas et Ydoine) ; de motifs littéraires dans celles d’A. Corbellari (l’anneau) ou de J. Merceron (l’aubépine) ; de littérature religieuse dans celles de P. Bretel (« Moines et religieux dans les contes de la Vie des pères »), D. Robertson (sur la Vie de saint Gilles de Guillaume de Berneville) et de K.D. Uitti (sur le Codex Calixtinus) ; de poésie de la fin du Moyen Age chez G.S. Burgess (qui s’intéresse au personnage de Ranulf mentionné dans le fameux vers de Piers Plowan évoquant également pour la première fois le célèbre Robin Hood), T. Hunt (les jeux de mots dans Les dytees moun syre Gauter de Bybeswurthe) et J.A. Taylor (« Disorder and Design in Vérard’s Jardin de Plaisance ») ; et aussi de Dante (C. Kleinhenz), de Gaston Paris et Villon (J. Dufournet), d’« Alexandre le Grand et Malraux » (F. Suard), de « L’étymologie dans le Roman de Rou de Wace » (L. Mathey-Maille), des notions de tradition et d’intertextualité dans la littérature médiévale (D. Kelly), enfin des avantages et inconvénients des éditions bilingues (P. Dembowski).

Pour citer cet article

Référence électronique

Silvère Menegaldo, « Keith Busby, Bernard Guidot & Logan E. Whalen (dir.), « De sens rassis ». Essays in Honor of Rupert T. Pickens », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 2005, mis en ligne le 29 août 2008, consulté le 19 août 2017. URL : http://crm.revues.org/1020

Haut de page

Droits d’auteur

© Cahiers de recherches médiévales et humanistes

Haut de page
  • Logo Classiques Garnier
  • Revues.org